REFLEXION

Des logements promis aux soutiens de Mihoubi



Il semblerait que le RND va déployer les grands moyens légaux et illégaux pour convaincre les citoyens de voter pour son candidat Azzedine Mihoubi. L’exemple vient d’une wilaya de l’ouest  où le secrétaire de wilaya  a demandé aux maires de son parti de promettre des aides à l’habitat rural (Fonal) et des logements sociaux à ceux qui réussissent à mobiliser des citoyens, notamment des zones rurales, en faveur du candidat Mihoubi. Rappelons que  la précampagne électorale fut aussi mal engagée pour le Rassemblement national démocratique (RND), qui présente, pour la première fois, son candidat à l’élection présidentielle en la personne de l’ancien ministre de la Culture Azzedine Mihoubi. Les agissements des cadres de son parti, ne laissent pas moins croire à des couacs dans ce qui serait la campagne électorale du candidat du RND à la magistrature suprême. Dans un communiqué,  le RND avait indiqué que les photos diffusées et partagées sur les réseaux sociaux illustrant « le candidat du parti et son slogan de campagne ne peuvent pas engager le parti». Le RND est catégorique à ce sujet. Ces partages n’émanent pas du parti dont les préoccupations et celles de son candidat portent surtout sur l’accomplissement de l’opération de collecte des signatures avant de lancer officiellement la campagne électorale. « Ce n’est qu’à partir de cette étape que sera révélé le slogan de la campagne électorale du candidat du parti, Azzedine Mihoubi », précise le Rassemblement, qui aura visiblement du pain sur la planche à l’occasion de ce scrutin présidentiel dans lequel il se lance pour la première fois après avoir appuyé toutes les précédentes candidatures de l’ancien président. A cette posture lourde d’engager une candidature au nom d’un parti, décrié par l’opinion pour avoir été l’un des bras politiques du pouvoir d’Abdelaziz Bouteflika, s’ajoutent les bouleversements d’ordre organique qu’a connus le parti, particulièrement depuis la mise en taule de son ancien secrétaire général, Ahmed Ouyahia. Mais le successeur de ce dernier à la tête du parti, même à titre intérimaire, n’hésite pas à dire qu’il s’engage avec « un programme électoral réaliste et pratique et un discours direct à l’adresse du citoyen ». C’est ce qu’il a affirmé vendredi dernier, au lendemain de l’approbation de sa candidature pour la présidentielle du 12 décembre prochain. « Le parti avait entamé l’élaboration d’un programme électoral ambitieux, réaliste et pratique, dont le but est de restituer la Patrie au citoyen, d’ériger l’Algérie en un pays émergent grâce aux compétences qui existent tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, en vue de concrétiser le développement souhaité, le plus rapidement possible », a déclaré, par la même occasion, M. Mihoubi.

Réflexion
Dimanche 17 Novembre 2019 - 18:15
Lu 788 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 05-12-2019.pdf
3.37 Mo - 04/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+