REFLEXION

Décès de Houari Manar : Le médecin n’aurait pas le diplôme requis



La clinique privée Sidi-Yahia 2, où le chanteur de raï Houari Manar est décédé le 7 janvier dernier, lors d’une opération de chirurgie esthétique, fait l’objet d’une décision de fermeture préventive émise par le ministère de la Santé, rapporte le quotidien Ennahar, citant des sources proches de la clinique. Selon la même source, l’enquête menée sur les circonstances du décès de la star du raï à la clinique Sidi-Yahia 2 a révélé que le médecin, qui allait pratiquer l’opération de liposuccion, n’avait pas le diplôme requis pour ce genre d’intervention. Il aurait seulement suivi une formation en chirurgie plastique en France.  A cet effet, le département de Mokhtar Hasbellaoui a ordonné la fermeture, à titre préventif, de la clinique, en attendant la fin de l’enquête, indique la même source.  

Réflexion
Samedi 16 Février 2019 - 17:14
Lu 6445 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 23-05-2019.pdf
3.62 Mo - 22/05/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+