REFLEXION

Dans un hangar à Chetaibo – Oran. Cinq familles en danger de mort



Dans un hangar à Chetaibo – Oran. Cinq familles en danger de mort
De l’avis de tout un chacun, la situation vécue par cinq familles composées de 40 membres au niveau de la localité de Chetaibo (Nedjma) est de plus en plus préoccupante car leur quotidien étant fait des précarités et de conditions de vie relevant de l’infrahumain. Ces familles survivent comme elles peuvent dans un hangar où elles continuent à subir bien des difficultés et ce, depuis l’année 2004. C’est du moins ce qu’il ressort de la requête adressée aux autorités locales à leur tête le wali d’Oran. Ces familles ont été victimes rappellent elles d’un incendie qui a ravagé leurs biens et les avaient contraintes à quitter leurs habitations consumées par le feu, pour s’installer tant bien que mal, dans un hangar que les autorités de l’époque leur avaient indiqué. Toujours selon la même requête, elles auraient engage une véritable lutte à mort contre les espèces d’insectes de toutes sortes des rats et des fientes de pigeons qui sévissent dans ces lieux. Un espace livré de surcroit à l’inconfort du froid en hivers et la chaleur étouffante en été sachant que la toiture du hangar est en zinc. Parmi les autres problèmes exposés il est question d’absence d’eau potable, d’électricité, d’assainissement et de promiscuité portant atteinte à leur « horma ». Certes l’abri provisoire devenu trop exigu pour contenir toutes ces familles. Aussi toutes ces insuffisances se sont matérialisées par des maladies respiratoires, surtout en période hivernale. En dépit des incessants va et vient entre les instances concernées et des lettres adressées à ces dernières, rien na changé depuis lors, si ce n’est quelques commissions d’enquête venues prendre la température du climat régnant au sein de ces familles. La situation est quant à elle des plus déplorables lit-on sur la requête et ce en dépit du rapport de la protection civile établi le 24 mars 2006. Ces sinistrés lancent un nouveau SOS aux responsables concernés avant qu’une épidémie catastrophiques ne se propage après que toutes les promesses se soient avérées vaines. Nous nous sommes déplacés sur les lieux et nous avons constaté de visu que ce hangar sert à tout, sauf à abriter des êtres humains. Au fait à qui sont destinées les aides que consacre si généreusement l’état à la réhabilitation de l’habitat rural ?

N.Bentifour
Mardi 1 Septembre 2009 - 08:00
Lu 666 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 09-07-2020.pdf
5.43 Mo - 08/07/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+