REFLEXION

DOSSIER MIGRATION: L’Algérie répond aux accusations de l’ONU



Le gouvernement algérien a rejeté mercredi « globalement et dans le détail les assertions » du Rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme (instance onusienne) sur les droits des migrants, Felipe Gonzalez Morales, exprimant son « étonnement » du contenu de sa conférence de presse au terme de sa visite au Niger. « Le gouvernement algérien a pris connaissance avec étonnement du contenu de la conférence de presse de M. Felipe Gonzalez Morales, Rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme sur les droits des migrants au terme de sa visite au Niger », a indiqué le ministère des Affaires étrangères (MAE) dans un communiqué. Le MAE a affirmé, à ce titre, que le gouvernement algérien « rejette globalement et dans le détail les assertions de ce dernier qui non seulement outrepasse les limites de son mandat mais prend pour vérités, les allégations des personnes reconduites à la frontière pour séjour illégal ». « Le gouvernement algérien souligne que les opérations de reconduite aux frontières des migrants illégaux vont se poursuivre. Elles se dérouleront dans le respect de la dignité des personnes, en application des lois de la République, en conformité avec les dispositions des conventions internationales ratifiées et en application des accords bilatéraux de réadmission », ajoute la même source.

Nadine
Vendredi 12 Octobre 2018 - 18:31
Lu 316 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 10-12-2018.pdf
2.83 Mo - 09/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+