REFLEXION

DIRECTION DE LA SANTE D’ORAN : 1220 personnes victimes de morsures d’animaux



Les services de la direction de la santé craignent énormément l’accroissement du nombre de morsures de chiens, chats errants, et rongeurs, suite aux statistiques fournies par les services des urgences médicales auprès des structures de santé de proximité existantes. Ce recensement représente les statistiques depuis le début de l’année en cours, totalisant  1220 morsures de ces animaux et rongeurs, confirmé par une source de la direction, qui a souligné que ces données et statistiques fournies par ces organismes  imposent  à prendre les mesures et procédures nécessaires d’urgence. Devant cet état de fait, instruction a été donnée aux instances responsables, particulièrement  les services des communes à travers la wilaya d’Oran, en vue d’accentuer les campagnes d'hygiène et de nettoyage de l’environnement.  En ce sens, les services des urgences  des centres de santé de proximité ont enregistré depuis le début de l'année, 115 morsures de rongeurs, «souris et rats », 882 morsures de chiens errants, et 271 morsures de chats, suite auxquelles les victimes ont été transférées vers  les services des urgences médicales pour recevoir les  soins nécessaires, heureusement  qu’’aucun cas de décès  n’est à déplorer.  Pour ce qui est des vraies raisons de la recrudescence du nombre de morsures de ces animaux, y compris les rongeurs, les mêmes sources l’imputent à la propagation des immondices devenues une source alimentaire pour ces bêtes.  En parallèle, la même source a souligné que la pleine responsabilité incombe aux communes, qui doivent jouer un rôle obligatoire à dynamiser les services d’hygiène en vue d’accentuer des campagnes volontaires visant à éliminer les points noirs devenus un décor qui  déforment l’aspect général de la ville. Ces dernières doivent  organiser des campagnes visant à l’élimination des animaux, chiens et chats dont le nombre  a augmenté comparativement aux années passées, en particulier à la région Est de la wilaya qui connaît un certain nombre de chantiers en cours de réalisation. D'autre part, notons qu’un grand nombre de citoyens vivant dans les divers quartiers, y compris «AADL», «El Yasmine », « Es Sabah » et même dans le centre-ville, ont exprimé leur crainte face à la propagation terrible de ces rongeurs qui menacent la vie de leurs enfants, vu qu’ils sont porteurs de diverses maladies graves.          

Touffik
Vendredi 15 Septembre 2017 - 17:57
Lu 514 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 26-09-2020.pdf
2.87 Mo - 25/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+