REFLEXION

DGSN : La police déclare la guerre aux faux "parkingueurs"

14 parkings illégaux ont été recensés et 14 contrevenants ont été auditionnés sur procès verbaux et présentés à la justice", durant les 10 premiers jours du mois de Ramadhan, a affirmé le chargé de communication au niveau de la sûreté de la wilaya d'Alger, Zouaoui Rabah.



Il a ajouté dans ce sens que cette opération s'inscrivait dans le cadre de la lutte contre le phénomène des parkings anarchiques à travers les rues et quartiers d'Alger et visait à assurer la quiétude des citoyens durant Ramadhan. Selon l'intervenant, le phénomène des parkings anarchiques est plus répandu durant la nuit de ce mois sacré et la saison estivale au niveau des centres commerciaux, marchés, lieu de distraction et plages. Les gérants de ces parkings, ajoute-t-il, imposent leurs propres tarifs en cette période de l'année qui connait une grande affluence, ce qui implique l'intensification des patrouilles pédestres et mobiles. Une instruction ministérielle portant sur la réglementation des parkings a été promulguée en vue de protéger les droits des usagers de la route et définir les responsabilités des "parkingueurs". Pour contrer ce phénomène, les services de sécurité veillent au contrôle des zones noires, en intensifiant les patrouilles sur le terrain et les interventions sur la base des dépassements signalés via le numéro vert 15-48. Les services de sécurité veillent à l'application du code de la route et s'engagent à lutter contre ce phénomène qui touche les usagers de la route, en œuvrant à organiser cette activité et à créer de nouveaux parkings dans certaines  communes en coordination avec les autorités locales.  Des commissions mixtes ont été créées pour réglementer l'activité des parkings en contrepartie d'une rémunération au niveau des communes, les services de sécurité urbaine ayant recensé depuis 2013 les parkings anarchiques et les principales zones noires en vue de leur éradication. L'activité des parkingueurs au niveau des quartiers a également été réglementée, en imposant à ces derniers l'obtention d'une autorisation délivrée par les services communaux après la déclaration de leur activité auprès des services de sécurité pour définir leurs responsabilités, a affirmé le commissaire principal, Rabah Zouaoui.

Ismain
Mercredi 7 Juin 2017 - 19:37
Lu 755 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 12-12-2017.pdf
3.55 Mo - 11/12/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+