REFLEXION

DGSN : 228 affaires criminelles traitées en 2016

Selon un communiqué émanant de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) a indiqué que les brigades de la police judiciaire et scientifique de la sûreté nationale territorialement compétentes ont traité et élucidé 228 affaires criminelles sur un total de 229 enregistrées en 2016, soit un taux d’efficacité de 99,56%.



Les affaires, selon la même source, sont liées à des délits de meurtre avec préméditation, de coups et blessures volontaires menant à la mort avec usage, dans 225 affaires, d'armes blanches ou armes à feu traditionnelles. Ces opérations ont permis d'autre part, de procéder à l'arrestation de 490 individus, âgés de 19 à 36 ans dont 28 présumés principaux dont 9 femmes et 262 complices dont 18 femmes qui ont tous été déférés devant la justice pour ordonner la mise en détention provisoire de 378 d'entre eux". S'agissant des meurtres avec préméditation, la police criminelle a traité la même année, 127 affaires soldées par l'arrestation de 295 personnes dont 127 présumés et 168 complices". Pour ce qui est des "affaires des coups et blessures volontaires menant à la mort, 101 affaires ont été traitées qui ont donné lieu à l'arrestation de 195 personnes dont 101 présumés et 94 complices tous présentés devant les juridictions territorialement compétentes", indique la même source. Toujours selon le même communiqué, "les querelles et les provocations viennent en tête des causes à l'origine de ces crimes avec un taux de 24,98%, suivies des affaires de vol avec 14,47%, des disputes familiales avec 12,73%, des affaires de famille avec 7,90%, des abus d'alcool et de stupéfiants avec 7,89%, des différends pour cause d'argent avec 6,14%, des affaires de vengeance avec 5,70% puis des affaires liées à des troubles mentaux avec 3,07%. A cet effet, la DGSN appelle les citoyens à "manifester davantage de collaboration avec les services de la police pour pouvoir lutter contre le crime et œuvrer à le contenir à travers une participation effective à l'action de sensibilisation de proximité". La DGSN souligne enfin, l'importance de "dénoncer les crimes afin de faciliter l'arrestation de leurs auteurs et ce à travers le numéro vert 1548 celui des secours 17". 

Ismain
Samedi 28 Janvier 2017 - 18:03
Lu 125 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-11-2018.pdf
2.75 Mo - 17/11/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+