REFLEXION

DETOURNEMENT DU FONCIER ET DILAPIDATION DE 35 MILLIARDS DE CTS A BIR EL DJIR : Le maire arrêté et le fils de Hamel impliqué

Pour dilapidation de deniers publics d’un montant de 35 milliards de cts, faux et usages de faux, le maire de Bir El Djir , le secrétaire général de la mairie, 4 vices présidents dont l'ex P/APC , le directeur de la station radio de Saida et 11 autres cadres de l'Etat ont été arrêtés jeudi dernier et présentés devant le juge d'instruction d'Oran. Selon des sources informées, le fils de l’ex-patron de la police, Hamel serait impliqué dans cette affaire !



Les éléments relevant de la brigade  financière et économique  dépendant de la brigade  de recherches et d’investigations (BRI) du 10ème arrondissement du chef lieu de la wilaya d'Oran ont  procédé jeudi dernier, en début de matinée  à l'arrestation du P/APC de Bir El Djir, M. Guenfoud Amine,  du secrétaire général de la mairie, de 04 vice-présidents dont l'ex P/APC directeur de la station radio de la wilaya de Saida et 11 cadres de l'Etat inculpés dans des affaires de dilapidation de deniers publics, faux et usages de faux, suivis de détournement d'assiette de terrain appartenant à l'Etat et abus d'autorité . Une  série de perquisitions et d’arrestations  effectuées depuis  jeudi dernier , ont abouti à l’arrestation de tout ce beau  monde impliqué dans une affaire de corruption dans le cadre de transactions suspectes évaluées à plus de 35 milliards de centimes, et la vente de156 lots de terrains avec des actes falsifiés. Dans ce cadre, le wali d’Oran, M. Mouloud Cherifi, a été mis au courant de ce dossier, a instruit ses services d’annuler toutes ces transactions. Le vice-président de l’APC mis en cause dans ce dossier a été écarté du service communal de l’urbanisme qu’il occupait.  "L'enquête est en cours et devrait se poursuivre  à Alger pour compléter le reste de l'affaire", nous ont informés des sources policières, du fait que le traitement de  ce dossier pourrait interpeller le fils de l’ex-DGSN , limogé , qui sera entendu par le magistrat instructeur près le tribunal de la daïra d'Oran pour association de malfaiteurs, corruption et dilapidation de derniers publics, passations frauduleuses de marchés publics, de détournement de foncier et autres délits relatifs à la mauvaise gestion. Tous les mis en cause ont été traduits  jeudi dernier, en matinée, devant le magistrat instructeur près le tribunal d'Oran, le maire, le SG et les 4 vices présidents ont été placés en détention préventive. En attendant les suites de l'enquête, les 11 autres cadres de l'Etat ont fait l'objet de citations directes  et ont été mis sous contrôle judiciaire  avec interdiction de quitter le territoire du fait que leurs passeports leur ont été retirés. Affaire à suivre …

Riad
Vendredi 3 Mai 2019 - 19:04
Lu 2881 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-10-2019.pdf
3.62 Mo - 16/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+