REFLEXION

DETOURNEMENT DE TERRES AGRICOLES : 58000 hectares retirés à Haddad et Tahkout

L’Office national des terres agricoles (ONTA) d’El Bayadh vient de retirer la concession de 58.000 hectares de terres agricoles aux deux hommes d’affaires Ali Haddad et Bilel Tahkout. Cette décision a été prise dans le cadre des enquêtes liées à la lutte contre la corruption qui cible les hommes d’affaires et les responsables de l’État algérien.



Les enquêteurs se sont penchés sur des dossiers déjà ficelés, liés à la corruption et à l’obtention de marchés de manière illégale. Le wali d’El-Bayadh, l’ancien directeur des services agricoles, en plus de deux autres hauts fonctionnaires de l’Office national des terres agricoles seraient impliqués. L’office a procédé à l’annulation des contrats négociés pour l’octroi de concession au groupe ETRHB d’Ali Haddad, portant numéro 8806 qui date du 31 juillet 2016, pour la réalisation d’un projet d’investissement sur une terre agricole d’une superficie de 50.000 hectares avec pour prévision l’achat de 20.000 vaches laitières, permettant également de promouvoir l’élevage et la production fourragère sur ces terres. Quant à l’autre concession, elle concerne Bilel Tahkout, fils de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout, à qui on a cédé un terrain d’une superficie de 8’000 hectares après avoir bénéficié d’un contrat de concession, le 21 novembre 2016, en vue de réalisation d’un projet de production d’arbres fruitiers, dans le cadre d’un partenariat avec des étrangers. Les 58’000 hectares de terres agricoles récupérés par l’office seront octroyés aux investisseurs locaux, notamment les jeunes et autres investisseurs porteurs de projets, selon la presse locale, qui signale que des centaines de dossiers de demandes croupissent sur les bureaux de responsables locaux de l’agriculture, sans qu’aucune attribution ne leur soit accordée. Les prochains jours et semaines apporteront certainement leur propre lot de révélations sur des scandales de détournement et de gabegies de deniers publics auxquels la justice est appelée à réagir.

Ismain
Dimanche 19 Mai 2019 - 18:31
Lu 11909 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma