REFLEXION

DETOURNEMENT DE FONCIER, TRAFIC D’INFLUENCE ET ATTEINTE AU DOMAINE FORESTIER : Trois anciens walis de Mostaganem devant la justice

Le juge d’instruction près le tribunal de Mostaganem a convoqué, hier, 35 personnes dont des ex-directeurs de l’exécutif, des cadres de la wilaya et des investisseurs dans le cadre de l’affaire de l’ancien wali de Mostaganem, M. Temmar Abdelwahid, accusé par la Cour suprême de ‘’changement de la vocation agricole d'une terre agricole, atteinte au domaine national et à l'état naturel du littoral’’, a-t-on appris d’une source judiciaire.



Parmi les personnes convoquées, hier, on trouve l’actuel chef de cabinet de la wilaya, l’ancien directeur des travaux publics, Bouazgui, l’actuelle directrice du tourisme, l’actuelle directrice de l’industrie et des mines, l’ancien directeur des Domaines, l’ancien directeur des services agricoles, l’ancien directeur de l’investissement, Benbada, le chargé de l’investissement de la wilaya et plusieurs autres cadres. Le juge d’instruction va entendre aussi, dans les prochains jours, plusieurs investisseurs comme témoins, a-t-on appris de la même source. Il est à signaler qu’une deuxième affaire concernant un détournement de foncier est en cours d’instruction , impliquant l’ancien wali de Mostaganem, Hocine Ouaddah et l’ancienne directrice de l’agence foncière de Mostaganem. Ces derniers sont accusés d’octroi d’indu-avantages   et de terrains notamment celui d’Ouled Bachir attribué au fils de l’ancien commandant de la gendarmerie nationale, le général-major Menad Nouba. Parallèlement, nous avons appris que le magistrat instructeur près le tribunal  de Sidi Ali avait convoqué l’ex-wali Rabhi ainsi que plusieurs cadres dont des directeurs de l’exécutif de la wilaya et des chefs de daïra dans le cadre d’une affaire d’exploitation et de changement de vocation de fonciers relevant du domaine forestier   et ce, au niveau des communes de Hadjadj, Benabdelmalek Ramdane et Sidi Lakhdar où des camps de toiles ont été érigés. Les camps de toiles ont été érigés, selon nos sources, en violation des lois qui régissent le foncier. Dans le cadre de cette affaire qui remonte à 2018, la justice a convoqué, hier, le directeur des Domaines, le chef de la daïra de Sidi Lakhdar, 3 maires, le DRAG, la directrice du tourisme et la DMI, qui sont placés, rappelons-le, sous contrôle judiciaire. L’affaire fait suite à une inspection des services de la direction générale des forêts qui ont constaté une grave violation du domaine forestier à Mostaganem, les poussant à déposer une plainte.

Riad
Lundi 17 Février 2020 - 16:01
Lu 3877 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-05-2020.pdf
6.56 Mo - 27/05/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+