REFLEXION

DETOURNEMENT DE BIENS IMMOBILIERS PUBLICS A ORAN : L'ex DRAG, l'ex SG et l'ex DAL dans le collimateur !

Des biens immobiliers publics d’Oran et ses communes, dont des centres et des complexes touristiques, ainsi que des logements de fonction ont été attribués arbitrairement à des proches et des amis par le recours à de fausses conventions. Alors que d’autres ont été purement et simplement vendus, tel que le ‘’Casino’’, cédé à Ali Haddad pour la somme de 35 milliards de centimes !



Les services de la wilaya d'Oran sont entachés de plusieurs irrégularités et dépassements de tous bords, dont les multiples détournements des biens immobiliers (centre touristique, cabarets et logements de fonction) ayant fait l’objet de fausses conventions émanant des anciens responsables et directeurs exécutifs de la wilaya d’Oran. Ainsi, l’ancien DRAG de la wilaya d’Oran, l’ancien secrétaire général de la wilaya d’Oran, actuellement SG de la wilaya de Blida et l’ancien DAL de la wilaya d’Oran, actuellement wali d'Alger , dont ils étaient tous les trois des postes de responsabilité durant l'époque des ex-walis d'Oran, Abdelmalek Boudiaf et  Zaalane Abdelhghani, épinglés, tous les deux ,par la justice dans des affaires de détournements de foncier à Oran  ! A  ce titre ,le complexe touristique " Le Casino" de Canastel qui disposait d’une importante superficie avec une vue sur mer a fait l'objet d'une vente par concession par  les frères Abada,  qui étaient locataires du complexe touristique ‘’Le Casino ‘’de Canastel et de l'hôtel Cantin d'Oran , et qui l’ont  vendu à Ali Haddad ,  l'ex patron du FCE , actuellement en prison à El Harrach, moyennant une somme de 35 milliards de centimes selon certaines sources . Cette vente par désistement et de renouvellement de contrat de concession, a été opérée par les services de la DRAG et du DAL, les principaux gestionnaires de ces établissements, biens immobiliers publics de la wilaya D'Oran. Actuellement, cette infrastructure touristique modèle du genre est fermée et abandonnée et livrée à une dégradation totale avec la fermeture de sa piscine. La deuxième attribution, celle du cabaret ‘’la Guinguette’’ de Canastel, a été attribué à l'importateur et distributeur de boissons alcoolisées, M. Hamamouche pour la réalisation d’un projet de jardin d'enfant qui  n'a jamais vu le jour. Cet établissement est  fermé également à ce jour. Les attributions de ces infrastructures touristiques de base élémentaires ont fait l'objet de détournement en catimini aux amis et proches moyennant une ‘’chippa’’ pour chaque transaction de changement de contrat de concession et de gérance de ces établissements. La troisième attribution du siège qu'abritait l'ex société Socotrab de Bethioua d'une importante superficie a fait l'objet de détournement au profit d'un importateur de médicaments, M. Achachi pour un projet de stockage et de livraison des médicaments en plein milieu urbain du centre de ville de la commune de Bethioua. Quant au logement de fonction de l'ex-DAL, elle aurait été cédée à son fils, qui l'occupe depuis plus de six années et qui aurait fait l'objet d'une cession arbitraire à son profit. Une autre occupation illégale du logement de fonction de l'ex-SG de la wilaya d’Oran, actuellement SG au niveau de la wilaya de Blida, elle aurait également fait l’objet d’une cession au profit de sa fille, recrutée en qualité de cadre d'administration sans concours au niveau de la wilaya d'Oran. Devant toutes ces transactions de favoritisme, de corruption et de complaisance, il est plus qu’urgent d’ouvrir des enquêtes judiciaires sur les principaux acteurs de ces détournements et récupérer les biens immobiliers de l’Etat !

Habib Medjadji
Dimanche 25 Août 2019 - 21:00
Lu 11084 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 17-11-2019.pdf
4.14 Mo - 16/11/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+