REFLEXION

DESIGNES POUR GERER LES ENTREPRISES DES PATRONS INCARCERES : La justice enquête sur plusieurs administrateurs judiciaires

Soupçonnés pour des affaires liées à la corruption, plusieurs administrateurs judiciaires désignés pour diriger les entreprises des hommes d’affaires incarcérés à la prison font l’objet d’une enquête, rapportent plusieurs médias.



Il s’agit des administrateurs judiciaires désignés par la justice pour diriger les entreprises des hommes d’affaires poursuivis dans les affaires de corruption, et qui se trouvent actuellement en prison. En effet, selon le site El Bilad.net qui rapporte l’information, le groupement de gendarmerie de Bab Jdid à Alger a convoqué certains de ces administrateurs judiciaires, après qu’ils étaient soupçonnés d’être impliqués dans des affaires de corruption. Certains des administrateurs désignés pour gérer les unités de montage automobile ont été soupçonnés de recevoir des pots de vin en contrepartie de la livraison de lots de véhicules, selon la même source. Des pots-de-vin allant parfois jusqu’à 100 000 DA par voiture livrée, ont été versés à certains de ces administrateurs selon le journal El Bilad. Pour rappel, la justice algérienne a désigné des administrateurs afin d’assurer la gestion des sociétés appartenant à des hommes d’affaires proches du président déchu Abdelaziz Bouteflika, incarcérés pour des faits supposés de corruption, a annoncé, dimanche 25 août, la Cour d’Alger. Cette mesure, prise le 22 août, visait à « assurer la pérennité des activités desdites sociétés et à leur permettre de préserver les emplois et d’honorer leurs engagements envers les tiers », a précisé la Cour d’Alger. Les administrateurs désignés sont des « experts financiers agréés » dont la mission est de gérer des sociétés en proie à des difficultés financières nées de l’incarcération de leurs propriétaires. Selon la Cour, cette mesure concerne Ali Haddad, l’ex-patron des patrons, PDG d’ETRHB, la première entreprise privée du BTP en Algérie, à laquelle ont été attribués de gigantesques contrats publics ; Mahieddine Tahkout, qui possède l’un des plus importants réseaux de concessionnaires automobiles en Algérie ; et les frères Kouninef, spécialisés notamment dans le génie civil.

Ismain
Mardi 4 Février 2020 - 17:08
Lu 748 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-10-2020.pdf
2.89 Mo - 19/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+