REFLEXION

DES ODEURS PESTILENTIELLES S'EXHALENT DE LA ZONE DE FORNAKA : Des citoyens observent un sit-in devant l’usine ‘’Amidor’’

Les citoyens de Fornaka n’ont point cessé de se plaindre des odeurs ‘’pestilentielles ’’ que dégage la zone industrielle de leur commune. Ils déclarent mener un vécu très inconfortable à cause de ces émanations insupportables endurées au quotidien et craignent surtout pour leur santé, celle de leurs enfants et de leurs animaux domestiques et d’élevage. Ils viennent pour la énième fois manifester leur colère en face de l’usine ‘’Amidor’’, source d’une propagation d’odeurs si insupportables.



De guerre lasse et face à une situation qui perdure, selon eux,  certains citoyens de la commune  ont recouru  aux réseaux sociaux pour crier leur colère et dénoncer  « un calvaire qui s’installe dans la durée  et dans l’indifférence générale». En fait, une  « contestation numérique » a pris naissance sur la toile avec un effet boule de neige se profilant  à l’horizon et un risque potentiel de débordement  sur la voie publique avec les conséquences qu’on connaît. Les complaintes  des mécontents dégagent un sentiment  de manque d’écoute et de rassurance  à l’égard de leur préoccupation. Depuis, une commission de wilaya s’est déplacée  sur les lieux à deux reprises (décembre 2018 et au mois de Mai dernier) et  qui a  rédigé tant de rapports, mais rien ne semble suivre, l’usine en question  qui demeure  la source de ces odeurs insupportables tourne toujours. Cette dernière  est devenu une forte menace de santé publique  et  un sujet de forte  inquiétude pour la population riveraine, quelques réflexions légitimes s’imposent d’elles-mêmes. Notons à ce titre que  tout projet d’installation industrielle  est soumis  au préalable  à une étude de risques et d’impact sur l’environnement, sur la santé et la sécurité de la population riveraine. Ensuite, l’aspect environnement étant crucial, cela implique que les entités de veille au niveau local(APC)  sont dotées des moyens humains et matériels nécessaires et sont opérationnelles à plein temps sur le terrain. Cela implique aussi que,  par ses inspections périodiques,  la Direction de l’Environnement pèse  sur le respect des lois du pays relatives  à l’environnement et joue  son  rôle  préventif  contre les dépassements  et leurs conséquences. Enfin, le cahier des charges qui lie les industriels et le gestionnaire de la zone  précise certainement les rôles et les obligations de toutes les parties à l’égard des déchets industriels solides, liquides et gazeux.  Malheureusement, toutes ces mesures édictées et tout le dispositif réglementant  l’exercice de telles unités semblent être balayées d’un revers de la main par  le propriétaire de cette usine qui a fini par déclencher l’ire des citoyens de la commune de Fornaka, qui se sont manifestés  pour la énième fois  en organisant, hier un sit-in en face de l’entrée de cette unité de production d’amidon, dont les odeurs qui se dégagent ne cessent d’empoisonner le quotidien des riverains.

Smain
Dimanche 30 Juin 2019 - 19:06
Lu 422 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 25-02-2020.pdf
5.65 Mo - 24/02/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+