REFLEXION

DES FONCTIONNAIRES ADMIS ALA RETRAITE SANS BENEFICIER DE PROMOTIONS : Le syndicat tire la sonnette d’alarme à Tiaret

Durant tous leurs parcours professionnels, des fonctionnaires n’ont jamais bénéficié de quelconque promotion et voire même que plusieurs employés ont été admis à la retraite sans aucune promotion et selon le syndicat représentant les corps communs, Tiaret reste l’une des dernières wilayas où le fonctionnaire est privé de ce droit garanti par l’instruction N°03/06 en date du 15 juillet 2016 qui comporte le statut général de la fonction publique et plus particulièrement l’article 38 qui stipule que tout fonctionnaire ouvre droit à des promotions durant tout son parcours professionnel.



En dépit d’un arsenal de lois immunisant la promotion, le syndicat des corps communs et précisément les fonctionnaires du secteur de l’éducation, se sont déplacés à travers plusieurs écoles et établissements répartis à travers tout le territoire de la wilaya et ont débusqué des "miracles", à l’exemple de 34 aide-laborantins qui n’ont jamais bénéficié de promotions, alors qu’ils cumulent 20 années d’exercice et 50 autres attendent depuis 10 ans et à cela s’ajoutent des fonctionnaires comme archivistes et le comble, c’est qu’ils ont été admis à la retraite sans bénéficier d’aucune promotion. A ceux-là, s’ajoutent des agents d’administration et autres employés d’administration qui n’ont pas encore été honorés par des promotions et qui attendent depuis des lustres. C’est le diagnostic très profond de cette situation qui a poussé le syndicat des corps communs à tirer la sonnette d’alarme en vue de revaloriser les lois du travail et rendre au fonctionnaire son blason d’antan et la certitude c’est que la wilaya de Tiaret et comparativement à d’autres wilayas du pays se trouve en dernière position selon le classement opéré par le dit syndicat qui résume cette situation comme un pourrissement qui gangrène le secteur de l’éducation en particulier. A cet effet, le syndicat a mis l’accent sur la nécessité de remédier à cette situation en ajoutant quelques préoccupations dont l’annulation des examens externes relatifs aux catégories administratives et la création d’examens internes pour les postes ouverts après retraite et enfin le devoir de promotion de tous les fonctionnaires avec l’élaboration d’un planning qui va de pair avec les exigences des ressources humaines, apprend-on auprès de certains membres du syndicat des corps humains.                   

Abdelkader Benrebiha
Mardi 20 Juin 2017 - 19:41
Lu 331 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 12-12-2017.pdf
3.55 Mo - 11/12/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+