REFLEXION

DES CITOYENS SQUATTENT 50 LOGEMENTS SOCIAUX A H’CHEM : La politique de ‘’ Nasknou Draa’’ se propage à Mostaganem

Après le coup de force des occupants des bidonvilles à la cité Berrais qui ont coupé les principaux axes routiers de Mostaganem, pour exiger des logements, et les émeutiers du quartier Beymouth qui ont bloqué le train et saccagé des ruelles pressant les autorités de les reloger , des jeunes de la cité H’chem à Sayada , sortent de l’ordinaire, et occupent de force des logements sociaux affectés à d’autres citoyens nécessiteux.



Ce mardi 25/06/2019, des dizaines de citoyens résidents dans la localité H’cham dans la commune de Sayada ont profité de la conjoncture actuelle que traverse le pays pour pénétrer et squatter près d’une cinquante des  logements sociaux non encore distribués. Ces citoyens ont envahi des logements qui devraient être distribués à d’autres citoyens sans logements, retenus dans la liste des bénéficiaires. Les assaillants avec le slogan ‘’ Nasknou Draa ‘’ ont grimpé sur les toits des immeubles, torses nus,  les corps imbibés d'essence, tenant une bouteille à la main et menaçant les forces de l’ordre de s'immoler avec leurs briquets. Les assaillants n’ont point hésité à semer le désordre sur leur passage, en incendiant des pneus et en fermant les axes routiers , poussant le bouchon assez loin, en occupant les logements neufs d’une cité et en hissant l’emblème national  sur les balcons.  Ces derniers ont délibérément programmé leur acte   parallèlement  à la  cérémonie de remise de  clés pour 500 logements  tous types confondus  programmée pour l’après-midi  du mardi  25 Juin  2019. Les citoyens de Mostaganem, selon plusieurs témoignages, ont dénoncé, le recours à la protestation violente pour s’accaparer  des logements  de cette cité et prendre en otage la stabilité et la sécurité de la wilaya, en pénalisant les routiers, et les citoyens. Certes, les protestations restent un droit reconnu par la Constitution, mais  les actes de violences ne peuvent être plus tolérer, ils ne font que nuire à la quiétude publique, et il est plus sage de manifester  pacifiquement,  selon l’avis de certains citoyens  qui n’admettent plus de telles pratiques.  D’autres citoyens rencontrés sur les lieux de la manifestation du jeudi passé, signalent qu’une telle anarchie ne permettra pas aux manifestants d’obtenir des logements ou de se faire reloger.

Riad
Mardi 25 Juin 2019 - 18:10
Lu 1041 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 22-10-2019.pdf
3.88 Mo - 21/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+