REFLEXION

DES CHAUFFEURS DE TAXI EN COLERE A TIARET : Un sit-in observé devant la direction des transports

Hier, dimanche 25 août 2019, des dizaines de taxieurs assurant le transport en milieu urbain de la ville de Tiaret, se sont rassemblés devant le siège de la direction des transports de la wilaya de Tiaret et ont observé un sit-in.



La  colère des taxieurs  ,à l'adresse d'une décision prise par la direction des transports, est devenue indescriptible,constate-t-on sur les lieux et la dénonciation catégorique d'une décision qui stipule le transfert de la station des taxis,menant vers Alger et les wilayas de l'Est Algérien,vers la station d'Ain-Guesma;a suscité l'ire des taxieurs qui la rejettent en bloc et sans aucune condition.Faudrait-il rappeler,entre-autres,et qu'à l'heure actuelle, toutes les communes réparties à travers le territoire de la wilaya, n’ont pas élaboré de plan de circulation, le temps où l'on recense des milliers de véhicules, toutes catégories et une circulation routière soumise à un diktat provenant d'un temps révolu, et il y'a lieu de rappeler que la gare routière et en dépit de son inauguration, n’est pas opérationnelle. Un avatar qui a laissé les transporteurs collectifs et individuels, proies à des spéculations .Dans le même contexte, la cadence des protestations et selon bon nombre de transporteurs, va connaitre une hausse de revendications et les dérapages ne sont pas à écarter. Cette journée, le lot de sanctions subies par les citoyens a été au menu de toutes les discussions et les clandestins ont eu la grande part du gâteau, à l'ombre d'une impunité ordonnancée et à l'heure où nous mettons sous presse, l’on apprend que les discussions ,taxées de timides, entre les transporteurs et la direction des transports,n'ont apporté rien de nouveau et les solutions paraissent être ailleurs et plus précisément dans une autre stratégie visant la réalisation de stations de taxis, eu égard à la carte de circulation qui s'est rétrécie s'appuyant sur l'absence criarde d'un plan de circulation aux desseins salutaires.Dans l'attente de tout cela, le citoyen se trouve en mauvaise posture en rapport avec les exigences civilisationelles de la ville.

Abdelkader Benrebiha
Dimanche 25 Août 2019 - 21:00
Lu 494 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma