REFLEXION

DES CELLULES D’ENDOCTRINEMENT DERRIERE LA ‘’HARGA’’ : La jeunesse est guettée

Le ministre de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'aménagement du territoire, Noureddine Bedoui a révélé jeudi à Alger que derrière le phénomène de la harga, se cachent des cellules d’endoctrinement sur les réseaux sociaux.



Le ministre a fait part de "l'existence de réseaux criminels activant via les réseaux sociaux qui incitent les jeunes à quitter le pays en contrepartie de sommes importantes, à bord d'embarcations", ajoutant que "les services de sécurité ont réussi, dans le cadre des mesures prises pour faire face à ce phénomène, à arrêter les personnes impliquées dans cette affaire, avant de les présenter à la justice". "Le contrôle des locaux de vente d'équipements de navigation et des chantiers de construction de bateaux et d'embarcations a été renforcé à cet effet", a-t-il ajouté. La lutte contre la migration clandestine "n'est pas du ressort exclusif des autorités sécuritaires et administratives, mais elle est l'affaire de tout un chacun et de l'ensemble de la société, car la responsabilité est partagée", a indiqué M. Bedoui lors d'une séance plénière du Conseil de la nation, consacrée aux questions orales."Sans écarter la responsabilité et le rôle clé des autorités publiques dans la lutte contre ce fléau, la famille a un rôle important à jouer, tout comme l'université, la mosquée et l'école qui sont responsables d'immuniser et de prémunir la société contre ce risque’’, a-t-il ajouté. Parallèlement aux mesures coercitives, les pouvoirs publics "œuvrent de concours avec la société civile à l'intensification des campagnes de sensibilisation aux dangers de ce phénomène et à l'explication des mesures prises par l'Etat pour améliorer la prise en charge des préoccupations des jeunes, notamment en matière d'emploi et de logement", a ajouté le ministre. M. Bedoui a dit que "ces mesures incitatives ont permis d'obtenir des résultats positifs", qui se sont traduits par un "recul sensible ces derniers temps du nombre de tentatives à la migration clandestine". "En dépit de ces résultats, la lutte contre ce phénomène implique d'autres mesures que le gouvernement s'attèle à mettre en œuvre", a-t-il estimé.

Ismain
Vendredi 16 Février 2018 - 17:39
Lu 302 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 11-12-2018.pdf
2.83 Mo - 10/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+