REFLEXION

DERNIERES CHUTES DE PLUIES A MOSTAGANEM : Circulation perturbée et apports en eau



En général, dans la wilaya de Mostaganem, les premières pluies, arrivent en fin d’automne sous formes d’orages plus ou moins violents et averses, suivies de fortes pluies. S’y préparer est une chose mais, la réalité est une autre et c’est ainsi qu’au cours de ces dernières 72 heures, les fortes chutes de pluies à Mostaganem ont causé certains dommages, principalement les routes et les voies d’accès situées  un peu partout, à travers le territoire de la wilaya . Pour l’exemple, on peut citer les routes du village  « Si Zaggai »  au lieu-dit «  Monador », dans la commune de Hassi Mamèche, qui se sont transformées  en mares d'eau difficiles à traverser  tant par les voitures, que par les habitants et surtout les écoliers. Dans une moindre mesure, c’est aussi le  cas de certains Douars qui ont été coupés du fait qu’ils sont devenus pratiquement inaccessibles à l’instar de ceux de la commune de Bouguirat, qui ont laissé la population dans l’isolation. Ce fut le cas également dans la zone de « Sidi Mejdoub » où certains automobilistes se sont trouvé bloqués  alors que d’autres n’ont pu se déplacer que très difficilement à cause de l’importance du niveau d’eau atteint dans la chaussée. Ces phénomènes se répètent souvent, font remarquer certains citoyens qui déplorent que  ,lors des intempéries il y a des dégâts et des difficultés à circuler en pointant du doigt l’absence de prévision ,en temps voulu, d’opérations techniques  adéquates aux intempéries marquées souvent par des averses intenses et des orages. D’un autre côté, il y a l’impact positif  qui a été signalé par la Direction des ressources eau  qui a indiqué que ces précipitations se sont traduites, par la chute de 55 mm qui a apporté aux trois (03) barrages de Mostaganem (Oued Kramis, Oued Chlef et  Keddara)  quelque  8 millions de m3 d'eau. Dans ce contexte,  la même source a indiqué que ces volumes  ont été répartis en 6 millions de m3 cubes dans le barrage de Oued Chlef, dont le niveau est passé à plus de 18 millions de m3  à 24 millions de m3, tandis que le barrage de Oued Kramis à Achâacha  a recueilli plus de 1,6 million de mètres cubes alors qu’il était tari durant la précédente période. Par ailleurs, il est à espérer  que la pluie tombera encore  à raison de 50 mille m3 d’eau supplémentaires, dans  le  besoin journalier de la wilaya de Mostaganem  pour qu’elle puisse retrouver sa position normale d’autosuffisance, avec un volume estimé à 300 m3 d’eau par jour.                 

Younes Zahachi
Mardi 22 Décembre 2020 - 15:19
Lu 325 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma