REFLEXION

DEMANTELEMENT DE 3 NOUVEAUX RESEAUX DE ‘’HARGA’’ A MOSTAGANEM : Deux ‘’cerveaux’’ et 8 complices arrêtés

Selon une source sécuritaire, trois réseaux d'organisation de voyages d'émigration clandestine à destination des côtes espagnoles ont été démantelés depuis le début du mois de janvier courant dans la wilaya de Mostaganem. Les opérations effectuées ont permis de mettre la main sur trois organisateurs de ces voyages clandestins et sept autres individus, membres de ces réseaux, et à identifier le ‘’cerveau’’, le chef d’un des réseaux, qui n’est autre qu’un marin, âgé de 31 ans, qui proposait ses ‘’voyages de la mort’’ entre 12 et 15 millions de cts par personne.



Trois réseaux d'organisation de voyages d'émigration clandestine à destination des côtes espagnoles ont été démantelés depuis le début du mois de janvier courant dans la wilaya de Mostaganem, a-t-on appris de source sécuritaire. Ces réseaux activaient dans le territoire de la commune de Mostaganem. Trois organisateurs de ces voyages clandestins et sept autres individus, membres de ces réseaux, ont été arrêtés lors d'opérations distinctes, a-t-on précisé de même source. La première opération a été menée sur la base d'informations faisant état d'activités concernant l'émigration clandestine que pratiquaient des suspects, âgés entre 31 et 56 ans, et dont faisaient partie des repris de justice. Les investigations ont permis d'identifier le chef de ce réseau, un marin âgé de 31 ans, originaire de Mostaganem, qui proposait "ses services" à des candidats à l'émigration clandestine de différentes wilayas du pays. Le cerveau de ce réseau faisait appel à d'autres complices pour l'acquisition de l'embarcation, des moteurs et du carburant. Après une minutieuse enquête et une longue période de surveillance, les membres de ce réseau sont tombés dans les filets des éléments de la sureté. Le réseau activait à travers les wilayas de Mostaganem, Mascara et Oran. Les mis en cause ont été déférés devant la justice, a-t-on précisé. Le second réseau démantelé utilisait les réseaux sociaux, notamment Facebook, pour organiser des voyages clandestins vers les côtes espagnoles contre le versement d'une somme allant de 120 à 150.000 dinars par personne. Le chef de ce réseau, âgé de 35 ans, utilisait les réseaux sociaux pour attirer les candidats à l'émigration clandestine. Les éléments de la sureté n'ont pu l'identifier qu'avec l'aide de l'équipe chargée de la lutte contre le crime électronique. Le mis en cause, un repris de justice, a été arrêté avec son complice, marin de son état, au moment où ils préparaient un voyage par mer. Une embarcation, un moteur d'une puissance de 40 chevaux, et une somme de 70.000 DA ont été saisis. Jugés, les deux mis en cause ont été condamnés à 3 années de prison ferme et à une amende de 200.000 dinars, en plus de la saisie de leurs équipements, a-t-on précisé de même source. Enfin, la troisième opération a été lancée suite à une déclaration de vol d'une embarcation de pêche par son propriétaire. Celle-ci devait être aménagée pour servir de moyen de transport de candidats à l'émigration clandestine. Après une enquête menée par les services de sécurité, deux suspects ont été arrêtés et présentés devant le tribunal de Mostaganem. Deux complices, également identifiés, sont en état de fuite et activement recherchés, a-t-on ajouté.

Ismain
Samedi 19 Janvier 2019 - 16:26
Lu 1190 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-06-2019.pdf
3.61 Mo - 25/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+