REFLEXION

DELOGES EN RAISON DES TRAVAUX DE TRAMWAY : Les commerçants de l’oued Ain-Sefra se rebiffent

Des commerçants excédés d’avoir été délogés du Boulevard de l’Oued Ain-Sefra et d’autres, dans le hangar du vêtement, gênés dans leur commerce par la pression des autres, se sont regroupés et ont exprimé leur colère. Ces commerçants se sont déplacés au niveau du siège de l’APC de Mostaganem et leurs représentants ont été reçus par les responsables de la commune, qui ont pris en charge leurs doléances.



Selon les récentes informations, en début de matinée du vendredi passé, les commerçants qui pratiquaient, pour la plupart, la vente de fruits et légumes, en plein air, ont été délogés des lieux par d’importantes forces de sécurité. Ces dernières ont été requises, par la wilaya, afin de permettre l’installation d’un périmètre de sécurité par un balisage grillagé. Ce dernier étant nécessaire afin que le chantier du projet Tramway puisse avancer dans les travaux du viaduc qui est en cours de réalisation, par l’Entreprise « Cosider ». Acculés dans leurs derniers retranchements, des commerçants délogés sont allés s’installer avec ceux qui sont déjà dans l’espace périphérique de l’hangar commercial des vêtements ; certains, ont  dû squatter même la partie basse, des escaliers du « Colisée ». Cette situation a conduit à une surcharge pondérale de l’espace en question et les locataires du dit hangar se disent gênés avec un préjudice à leur commerce.  En la matinée du dimanche 11 mars 2018, les commerçants lésés se sont regroupés et se sont rendus au siège de l’APC de Mostaganem. Les personnes déléguées par les commerçants ont été reçues par le 1er Vice-président de l’APC. Une franche discussion et un dialogue eurent lieu. Ces derniers ont été appelés au calme et faire preuve d’un esprit civique et citoyen, pendant que promesse leur avait été faite de leur trouver une solution acceptable, dans les meilleurs délais. D’après nos informations, les membres de l’Exécutif de l’APC planchent déjà sur les diverses tractations à mener dans diverses directions pour résoudre ce conflit d’intérêts. Signalons que ce problème est pratiquement, né de la défaillance du Maitre de l’œuvre, en l’occurrence, l’entreprise Espagnole ayant déposé son bilan, laissant les commerçants de fruits et légumes dans une précarité qui a trop duré selon eux. Selon certaines indiscrétions, une réunion officielle, pour étudier les possibilités de règlement de ce problème, devra se tenir dès mardi prochain, au niveau du siège de l’APC de Mostaganem.

Y.Zahachi
Dimanche 11 Mars 2018 - 19:45
Lu 1183 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edititon du 25-03-2019.pdf
3.13 Mo - 24/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+