REFLEXION

DE L'EAU POTABLE DETOURNEE POUR L’AGRICULTURE : Ouverture d’une enquête à l'ADE de Sidi Bel Abbès

Le procureur près le tribunal de Télagh, 50 km au sud de Sidi Bel Abbès, a, selon une source digne de foi, ordonné le déclenchement d'une enquête par les éléments de la police, afin d'élucider une affaire énigmatique de dilapidation de deniers publics, au niveau de l'Algérienne Des Eaux (A.D.E) de Télagh.



Selon toujours la même source, les services de police  de la Sûreté urbaine de Teghalimet, relevant de la daïra de Télagh, ont reçu des informations faisant état d'actes de détournement de canalisations d'eau potable par des agriculteurs de Mezaourou et  Teghalimet , sur la base de fausses déclarations, dans le but d'arroser leurs champs de différentes cultures, dans des  circonstances encore troubles et indéterminées. Face au manque ou l'insuffisance d'eau d’origine naturelle (pluviale ou phréatique), les indélicats fellahs auraient recouru à ce délit de vol d'eau prohibée par le code pénal, en vue d'amener de l'eau supplémentaire à leurs terres pour en améliorer le rendement. L'information ayant vite fait le tour d'horizon a été perçue comme un véritable tollé au sein des populations locale et riveraine qui ont de tout temps souffert le martyre en raison du manque criard d'eau potable. L’enquête en cours aurait également ciblé des cadres de l'entreprise de distribution d'eau après que ces actes de dépenses sans règles ni mesure aient duré depuis fort longtemps et d'une manière inconsidérée, parvenant à détourner en toute impunité, plusieurs centaines de m.3 d'eau potable.

M.N
Mercredi 28 Juin 2017 - 19:43
Lu 352 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 16-12-2017.pdf
3.52 Mo - 15/12/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+