REFLEXION

Crise du lait, dites-vous ?



Hé non ! Il n’y a pas de crise du lait si ce n’est une crise de consommateurs impénitents du fameux lait en sachet et autres utilisateurs qui savent l’utiliser comme base de fabrication de « fromage fondu » à bon marché. Sinon, le lait de bonne qualité est toujours trouvable, n’importe où dans le commerce  à condition d’en mettre le prix.Les observateurs et analystes avertis sont tentés de dire que l’ancienne polititique de l’assistanat de l’algérien a transformé ses habitudes, y compris ses habitudes alimentaires. D’ailleurs, si vous demandiez des  informations et autres explication à un spécialiste de la nutrition il vous dira qu’il n’y a pas lieu de faire un drame autour de la question de la disponibilité et de la consommation de laits. Premièrement le lait en sachet provient de laits en poudre importés à coups de devises et ces laits sont issus de laits déclassés justes bons à donner aux veaux d’élevages sevrés à la naissance et nous, humains nous n’en avons pas besoins depuis que nous avons perdus nos dents de lait ! Et puis, ce lait n’est pas fait pour nous car sa composition biochimique ne corresponds  du tout aux besoins physiologiques de l’homme. Le lait s’est invité dans nos coutumes et traditions alimentaires et a donné naissance à une industrie agro alimentaire de dérivés très développée. Celle-ci brasse des milliards de dollars en terme de chiffre d’affaire mondial et emploi des milliers de personnes ; le lait et ses sous produits se sont incrustés dans notre vie malgré nous. Pourtant bien d’autres aliments son dans le même cas mais on n’en parle pas pour l’instant du moment que leur « crise n’est pas encore venue ébranler notre profil alimentaire ».Et d’ailleurs, c’est quoi ce lait ? C’est de « l’eau trafiquée » comme dirait l’autre : une eau faite avec de la poudre de « perlimpinpin » ? Et cet emballage, tant décrié par notre ex-premier Ministre sui avait promis à plusieurs reprises de le faire disparaitre car il est dit qu’il est potentiellement cancérigène. Il faut savoir ce que l’on veut consommer pour le bien de notre santé et celle de notre porte-monnaie et c’est tant mieux que le lait en sachet disparaisse et avec lui ceux qui ont profité pour faire du pognon. Ce type de lait est bon juste pour les opportunistes de la première heure et les animaux : c’est dit avec ma conviction et des raisons partagées. Le lait en sachets, pour les pauvres dites-vous ? Ne les accablez pas davantage et il vaut mieux qu’ils restent pauvres mais en bonne santé, je crois. A la limite, du lait de bonne qualité, de temps en temps….

Younes Zahachi
Dimanche 4 Mars 2018 - 18:47
Lu 300 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+