REFLEXION

Covid-19 EN ALGERIE : Benbouzid juge la situation pas aussi préoccupante

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Professeur Abderrahmane Benbouzid, a affirmé que la situation n’est pas aussi préoccupante, mais la vigilance est toujours de mise.



Intervenant sur les ondes de la Radio Chaîne III, le premier responsable du secteur de la Santé a dévoilé que la situation n’a pas encore atteint un seuil ou ça dépasse nos moyens pour faire appel à d’autres corps afin de prêter main forte au personnel médical. « Il est vrai que le nombre de contaminations est haut mais nous avons encore des réserves, même si celles que nous mettons en œuvre en ce moment manquent un peu d’efficacité sur le terrain, mais nous ne sommes pas encore arrivés à la situation qui nécessite un confinement général. C’est au jour le jour que nous devons agir», a-t-il dévoilé. Avec un ton rassurant, M.Bebnbouzid a révélé que nos stocks en matière de lutte contre le covid-19 sont rassurants, d’autant plus que le personnel médical est vaillant, présent même s’il manifeste la fatigue: « Quant aux lits, nous en avons, nous en aurons et nous en développons encore, en matière de tests, nous en avons plus qu’avant, et je tiens à signaler que nous aurons bientôt les tests rapides que nous pouvons faire soit même dont l’avantage est le temps. Quant aux  sites de dépistages,nous en avons 45 publiques et une vingtaine privés ». Quant à la fermeture des écoles, le professeur Benbouzid a également fait savoir que la décision de la fermeture les établissements scolaires relève des autorités compétentes et ne concerne pas le ministère de la santé et le comité scientifique, ajoutant que l’Algérie n’a pas encore atteint un chiffre alarmant pour procéder à une décision relative à l’avenir des enfants. Le ministre de la santé a fait savoir que la rentrée scolaire n’a pas causé la hausse les contaminations, soulignant l’importance de l’interdiction les rassemblements des parents d’élèves, ainsi que le respect strict les mesures préventives, notamment l’éloignement physique qui relève de la responsabilité des établissements scolaires. S’agissant de l’acquisition du vaccin anti-covid,l’invité de la rédaction affirme clairement que ce dernier doit répondre aux conditions du gouvernement: « Chaque pays veut préserver sa souveraineté. Il y a toute une panoplie de vaccins mis à notre disposition. Nous avons établi des relations avec les pays ayant développé les vaccins les plus avancés, nous sommes en attente que les vaccins soient qualifiés et approuvés».

Ismain
Dimanche 22 Novembre 2020 - 15:39
Lu 182 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma