REFLEXION

César a repris ce qui lui appartenait



Le retour des colons français vers leur pays c’est l’accomplissement d’une fin logique de 132 ans d’occupation marquée dans son début par un génocide que les historiens français à la solde de l’Elysée cherchent à le dissimiler en le donnant le nom de pacification. La pacification de l’Algérie est le nom donné aux massacres de la population algérienne pour laisser place aux parasites nommés les colons. Les colons après 132 ans de présence croyaient que l’Algérie est acquise éternellement et que nulle ne peut les déloger. Une impertinence qui leur a fallu d’être chassés et de retourner chez eux comme ils sont venus. C'est-à-dire à la hâte. Les colons avant leur venue en Algérie étaient des clochards rangeant les rues de Toulon, Marseille ou Paris. C’est l’Algérie qui les a rendus estimables. Cependant, en juillet 1962, ils sont devenus tel qu’ils étaient avant leur périple en Algérie, des indésirables dans leur propre pays. Car tout début a une fin et les mémoires ne retiennent que le mal fait. Pour les algériens le mal fait par les envahisseurs restera gravé dans leur mémoire collective pour l’éternité et toute falsification de l’histoire ne réussira pas à l’effacer bien au contraire elle alimentera d’avantage la haine envers les français qui n’ont pas le courage d’assumer leur passé. Un passé entaché du sang de milliers d’algériens qui ne demandaient rien que survivre. Mais les hordes de la mort ont voulu ainsi, que le peuple algérien tout entier soit déraciné pour que leurs progénitures vivent dans une quiétude de paradis. Des générations se sont succédées au même temps l’envie de se libérer des fanfares des colons grandissait jusqu’à atteindre le point du non retour celui du soulèvement populaire qui a remis les pendules à l’heure et a rendu à césar ce qui lui appartenait. Autrement dit, les algériens ont récupéré leur patrie et leur patrimoine squatté par les pieds noirs. Les pieds noirs ont eu un sursis de 132 ans et finalement le peuple algérien en a décidé ainsi, est de les expulser vers leur pays d’origine.

Réflexion
Mercredi 16 Novembre 2011 - 09:50
Lu 469 fois
Edito
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 230

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 07-12-2019.pdf
3.58 Mo - 06/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+