REFLEXION

Ce fou d’Ali Belhadj qui veut ester en justice le Président !



Ce n'est pas facile de discuter avec des barbus au ‘’kamis afghan’’, promoteurs d’un Etat ‘’Fisiste’’ ou de convaincre les fils de BHL, les nostalgiques de l’Algérie des pieds noirs d’épargner la terre des chouhada de leurs complots sataniques et leurs fourberies.
Ce pays sur lequel vous vomissez à longueur de tweets et Facebook est le plus redistributeur de la paix dans le monde. L’histoire retient que cette Algérie que vous haïssez ne cesse de plaidoyer pour les causes des peuples colonisés, et assurer la stabilité des pays déstabilisés par le terrorisme. Ce terrorisme qui n’est autre que l’œuvre de l’occident exporté sur le dos des chars de l’Otan sous le prétexte d’une démocratie à la couleur du printemps arabe.
Ces fous du Fis dissous qui ont changé de camp, ils ont rallié les wahhabites et les Morsi d’Egypte, embrassé les courtiers d’Israël, BHL et ces fidèles amis égorgeurs d’enfants en Algérie pour exécuter le nouveau mot d’ordre de l’enfant du pied noir de Beni Saf, le fortuné BHL qui a hérité de son père 150 millions d’euro, et c’est avec cet argent de l’Algérie qu’il corrompe les pro-printemps arabe pour mettre l’Algérie à feu et à sang?   
L’Algérie « doit connaitre » son printemps arabe ! dira BHL à ses amis à Marseille. Depuis, qu’il a mis la Tunisie, la Libye, l’Egypte et la Syrie dans le chaos, il ne peut savourer sa victoire sans voir l’Algérie brulée dans le feu du printemps arabe.  BHL annonce la couleur et il est temps pour ses lieutenants, comme Ali Belhadj, Larbi Zitout, et leurs demi-frères dans le combat, Abderazak Makri, Sofina Djilali et autres  d’intervenir sur les plateaux des chaines étrangères et en particulier Al-Magharibia  pour lâcher des élucubrations et des incitations aux émeutes en vue de déstabiliser le pays et accueillir leur nouveau Pape, BHL sur la terre de Larbi Benmehidi !
Les derniers actes des manifestations contre la musique, ne peuvent que confirmer l’infiltration d’une population en quête d’un statut social par les anciens du FIS, qui se réveillent de leur hibernation pour annoncer la guerre contre ce pays qui peine à enterrer ses blessures de la décennie noire.
Et en toute impunité, sans honte, les mains tachées de sang de milliers d’enfants, mères et vieillards innocents, Ali Belhadj, le N°2 du FIS dissous, le mufti des assassins du GIA et prêcheur des milices de « Aliha Nahya Oua Aliha Namout », déclare à la chaine controversée ‘’Al Magharibia ‘’ appartenant au fis de son Emir Abbassi Madani qu’il va ester en justice le Président Bouteflika. Ce fou accuse le chef de l’Etat de l’avoir mis sous surveillance et limité ses activités. Le Président de la République est salué pour sa décision préventive, car on ne peut laisser un fou meurtrier en toute liberté dans nos rues !

 

Belkacem
Samedi 11 Août 2018 - 17:30
Lu 2501 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma