REFLEXION

Canicule : les conseils pratiques



La canicule est susceptible d'entraîner des répercussions graves sur la santé, en particulier chez les nourrissons et les personnes âgées, plus exposées aux risques de déshydratation et de coups de chaleurs. Pour limiter les risques, suivez ces conseils pratiques :  
-Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif. Munissez-vous toujours d'une bouteille d'eau lors de vos déplacements. Proposez régulièrement, même en l'absence de demande, des boissons fraîches aux jeunes enfants et aux personnes âgées en plus de leur régime alimentaire normal. Si besoin aidez-les à boire.
-Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
-Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool ;
-Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée…) ;
-Évitez les efforts physiques ;
-Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais et équipez autant que possible les pièces de ventilateurs) ;
-Ne laissez jamais, même quelques instants, des enfants ou des personnes fragiles seuls dans une voiture ou dans un espace mal ventilé ;
-N'hésitez pas à dévêtir les nourrissons et à augmenter la fréquence des bains à une température de 1 à 2°C en dessous de la température corporelle. Incitez les personnes âgées à se passer des linges frais et humides sur le corps ;
-Évitez de manipuler des substances polluantes (utilisation de solvants, de spray) ;
-Les personnes atteintes de maladies respiratoires ou cardiovasculaires chroniques doivent poursuivre leurs traitements en cours et impérativement consulter un médecin si une gêne respiratoire inhabituelle apparaît ;
-Malaises, maux de tête, sensation de faiblesse, vertiges, fièvre… doivent être pris au sérieux. Reposez-vous et buvez immédiatement. En cas de persistance de ces symptômes, n'hésitez pas à consulter un médecin.
La tendance à moins transpirer représente un réel risque. Les personnes âgées doivent donc lutter et dépenser beaucoup d'énergie pour réguler la température de leur corps.
Il faut surveiller une modification du comportement, une grande fatigue et/ou faiblesse, une difficulté motrice... Mais également des étourdissements, vertiges, maux de tête, troubles de la conscience voire convulsions. Côté digestif, il peut y avoir des nausées, des vomissements, une diarrhée. La température corporelle est élevée (supérieure à 38,5°C) et une agitation nocturne inhabituelle peut survenir.
Lors des déplacements en voiture, emportez des quantités d'eau suffisantes et ne laissez en aucun cas les enfants seuls dans une voiture, même pour une courte durée.
Quels sont les premiers signes des coups de chaleur ?
Les premiers signes du coup de chaleur associent une fièvre, une pâleur, une somnolence ou une agitation inhabituelle, une soif intense avec une perte de poids. Il faut mettre l'enfant dans une pièce fraîche, lui donner immédiatement et régulièrement à boire, faire baisser la fièvre par un bain un à deux degrés au-dessous de la température corporelle. En cas de perte de connaissance, de refus ou d'impossibilité de boire, de coloration anormale de la peau, de fièvre supérieure à 40°C, consulter un médecin.

 

Réflexion
Samedi 8 Août 2020 - 16:49
Lu 338 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 27-09-2020.pdf
2.6 Mo - 26/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+