REFLEXION

Ça sent le parfum de Sidi Othmane !



Ça sent le parfum de Sidi Othmane !
Moul Firma, assis chez lui dans la cuisine, sur un tabouret inconfortable en plastique, les pieds bien fixés au sol, entre ses doigts un document, qui lui a été remis par un ami. Lassé d’attendre El Hadja, en train de lui préparer le diner, il tord le document, le plie, le froisse et le déplie. Irrité par la lenteur de la vieille cuisinière, il essaye de cacher sa nervosité, mais sa colère se lit sur son visage. Déjà une heure qu’il est assis là. Son regard est fixé sur les déplacements de son épouse dans la cuisine, dont la lenteur ne fait pourtant aucun doute de lui rappeler que sa vieille qui vient de boucler ses soixante-dix ans fait de son mieux !   Les yeux rivés sur le morceau du papier froissé entre ses mains, un chiffre souligné en rouge attire son attention. Il glisse sa main dans le document et l’ouvre doucement de crainte de le déchirer. 10 Hectares 57 ares et 67 centiares de surface forestière, soit près de 450 800 m². Quelle horreur, murmura  Moul firma , plus de 450 mille mètres carrés de terrain forestier situé en pleine ville de Mostaganem dans une zone stratégique,  octroyé à un particulier et le comble c’est le directeur des forêts qui a approuvé la transaction . Mais qu’est-ce qu’ils ont ces responsables à se mouiller encore une fois dans les scandales du foncier , tout en sachant , qu’une grande affaire de détournement de foncier est entre les mains de la justice à Sidi Ali , où plusieurs walis, directeurs exécutifs, élus  et investisseurs sont accusés , crie Moul Firma à haute voix ! A l’entendre crier, El Hadja, se retourne vers lui et lui dit d’un air coléreux, le fixant d’un regard agressif : Ne me presses pas pour te préparer ton diner de malheur, ce n’est pas la fin du monde, tu n’as qu’à recruter une servante si tu veux être bien servi, martèle la vieille ! Moul Firma qui était concentré sur le contenu du document ne l’entendait même pas, et continue sa lecture. Quelle horreur ! bourdonne Moul Firma, en appelant El Hadja à le rejoindre. Regardes ma vieille ce qui se passe à Mostaganem, des hectares de forêts livrés d’un coup de signature à des gens qui ne sortent je ne sais de quel patelin ? Vois-tu, ce document entre mes mains, ça serait peut-être la pièce qui va livrer tous les responsables qui ont signé, approuvé et octroyé ce terrain à la justice ! Je vais te lire le document pour comprendre, dira Moul Firma à sa compagne : le document en question, un arrêté de wilaya sous le numéro 44 de l’année 2018 ; la wilaya de Mostaganem et sur proposition du directeur de forêts attribue une autorisation d’exploitation d’un terrain forestier d’une superficie de 10 hectares 57 ares et 67 centiares au niveau de la forêt située à proximité du rond-point (haï Houria –Cité Wiam sur la rive droite menant vers le rond-point de Sidi Othmane.  L’heureux bénéficiaire est la société des pôles commerciaux et investissements, gérée par un certain A.A.M, un nom inconnu à Mostaganem pour réaliser je ne sais quoi, surement un camp de toiles ou autre chose. Selon le document, la direction générale des forêts avait autorisé la transaction selon une correspondance datée du 04/02/2018 sous le numéro 241. Le document fait état également d’une commission d’étude et ouverture des plis des soumissionnaires, une information que Moul Firma n’a jamais entendue ni d’ailleurs les riverains qui se sont opposés au projet il y’a quelques jours ! Enfin, dira Moul Firma à l’El Hadja, avant d’aller lui servir le manger ! Ça sent le bruit des enquêteurs et le parfum de Sidi Othmane.            

 

Réflexion
Mercredi 12 Février 2020 - 21:02
Lu 1502 fois
Moul Firma
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-02-2020.pdf
3.9 Mo - 19/02/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+