REFLEXION

CYBERCRIMINALITE : Je commente avec un faux compte



Les experts sont unanimes, 75% des commentaires sur Facebook sont l’œuvre de faux comptes qui tentent d’influencer et de manipuler politiquement les opinions publiques visées. C’est Facebook qui admet être envahi d’activistes politiques souhaitant manipuler l’opinion publique. Facebook avait reconnu le 27 avril dernier qu’il existait des « opérations d’information » sur sa plateforme. Celles-ci sont menées par « des acteurs organisés » gouvernementaux ou non, dont l’objectif est de « fausser les tendances politiques nationales ou étrangères, dans le but d’impacter la géopolitique ». Le géant d’Internet a évoqué, dans un communiqué sur la sécurité, les méthodes utilisées par ces acteurs : «  Les fake news, la désinformation et des réseaux de faux comptes visant à manipuler l’opinion publique. » Par désinformation, on désigne toute manipulation utilisant des informations fausses ou partiellement fausses pour influencer l’opinion publique. Ce terme très large peut dont s’appliquer à toute entreprise destinée à conditionner frauduleusement la population, à orienter son point de vue et éventuellement à déterminer ses actes. Cela va de la propagande aux techniques politiques de l’ère de la post-vérité en passant par les théories du complot. La désinformation joue de la rumeur, de la fausse information, de l’émotion, de la démagogie pour obtenir ce qu’elle souhaite des citoyens. Son origine est multiple et on ne saurait tenir pour responsable systématique telle ou telle catégorie d’acteurs sous peine de tomber soi-même dans la paranoïa. Une chose est certaine, cependant la démocratie n’est pas à l’abri de ces manœuvres.

Charef S.
Vendredi 26 Octobre 2018 - 17:45
Lu 530 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 15-12-2019.pdf
3.66 Mo - 14/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+