REFLEXION

CRISE POLITIQUE : Benbitour insiste sur une période de transition

Ahmed Benbitour, l’ancien Premier ministre, dans un entretien accordé au quotidien arabophone El Khabar publié ce lundi, a estimé que la période de transition est devenue une nécessité incontournable pour organiser des élections présidentielles.



Interrogé sur le sort de Bensalah, chef d’Etat par intérim, après l’annulation hier par le Conseil constitutionnel de l’élection présidentielle, M. Benbitour a indiqué qu’ « il y a une intention de le garder jusqu’à ce que le pouvoir soit passé au président élu ». Il a toutefois indiqué qu’« en cas de négociations pour changement du régime, un accord peut être conclu sur le statut du chef d’État par intérim et sur la possibilité de nommer un nouveau président pour la période de transition. Son départ est lié aux négociations». « Nous ne devrions pas perdre plus de temps, car nous allons vers une pénurie de financement de l’économie d’ici à 2021 ». Questionné sur l’attachement du régime à organiser les élections qui étaient prévues pour le 04 juillet, l’ancien chef du gouvernement pense que « leur attachement à ces présidents n’était pas une erreur, mais une stratégie pour se maintenir au pouvoir, car ces élections n’offraient pas les conditions d’un changement de régime comme l’exigeait le peuple ». M. Benbitour a souligné, dans le même entretien, que le régime actuel devrait accepter l’organisation d’une phase de transition visant au moins trois objectifs importants : Premièrement, la mise en place d’une instance indépendante chargée d’organiser les élections, supervisant le processus électoral du début à la fin. Cela en soi nécessite du temps. Deuxièmement, la nomination d’un gouvernement de transition qui mènera à bien les affaires courantes de l’État et troisièmement, un programme visant à sortir le pays de la crise, un programme qui, selon lui, servira de référence, peut être utilisé lors de l’élection d’un président après la fin de la période de transition. L’ancien chef de gouvernement pense que tout cela nécessite des négociations entre les représentants de l’Autorité et les représentants du mouvement pour s’accorder sur cette transition.

Ismain
Lundi 3 Juin 2019 - 18:43
Lu 579 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 11-12-2019.pdf
4.94 Mo - 10/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+