REFLEXION

CRISE POLITIQUE : Abderazak Makri propose une présidentielle avec conditions



Au lendemain de la conférence d’une partie de l’opposition à Ain Béniane, Abderazak Makri dont la formation en est partie prenante, s’est exprimé dans un entretien à l’agence russe Spoutnik dans laquelle il rappelle que son parti avait défendu  pendant longtemps la nécessité d’une réforme politique profonde du système avant d’aller vers les élections législatives et présidentielles. De préciser que son parti, au vu de la situation actuelle que vit le pays, a reconsidéré la hiérarchisation des priorités, convenant de la nécessité d’aller d’abord vers la présidentielle, une position adoptée lors de cette conférence de Ain Béniane. Sauf que Makri pose des préalables, à savoir que « le débat doit porter désormais sur les garanties d'une véritable transition démocratique et le mécanisme de sélection de l'organe qui dirige le dialogue, ainsi que celui qui sera chargé de superviser les élections. », résume-il sur sa page facebook. Outre ces mécanismes, le chef du MSP rappelle une revendication de l’opposition, telle que réitérée lors de la conférence, à savoir « le départ des symboles du système, politique, y compris le chef du gouvernement et Bensaleh », qui est aussi une revendication permanente du Mouvement populaire. Makri plaide pour un autre Gouvernement composé de «personnalités démocratiques qui puissent assurer un environnement favorable à l'Autorité nationale pour travailler sans confusion. »

Nadine
Mardi 9 Juillet 2019 - 19:18
Lu 196 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-08-2019.pdf
2.63 Mo - 19/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+