REFLEXION

CRISE A L’APN : Les groupes parlementaires refusent toute médiation



Les cinq groupes parlementaires représentant la majorité ont réitéré, mardi à Alger, le maintien de leur revendication de démission du président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Said Bouhadja, refusant toute médiation en ce sens. Dans une déclaration à la presse à l’issue d'une réunion des présidents des cinq groupes parlementaires, le président du groupe parlementaire du FLN, Mouaad Bouchareb, a réitéré l’attachement de ces groupes à la revendication de démission du président de la chambre basse, Said Bouhadja, ajoutant "nous sommes déterminés à travailler de concert jusqu'à l'aboutissement de notre objectif, à savoir la démission, dans les jours à venir, du président de l’Assemblée". Le représentant des groupes parlementaires de partis de la majorité a démenti les informations faisant état d'un volte face de certains députés, affirmant que "tous les députés restent engagés par les décisions des groupes et aucun n'est allé à contre-courant". Par ailleurs, M. Mouad a exprimé, au non des groupes parlementaires de la majorité, "le rejet de toute médiation" avec le président de l'APN, qualifiant de "mort-nées" les initiatives émanant de certains partis. En réponse à une question sur l'accusation des groupes parlementaires de +comploter+ contre le président de l'APN, il a déclaré "il n'est pas de nos principes de comploter contre les Hommes de l'Etat.

Nadine
Mercredi 10 Octobre 2018 - 19:45
Lu 323 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma