REFLEXION

CRIMINALISATION DES AUTEURS DES ACCIDENTS DE LA ROUTE : Le dossier bientôt devant le Gouvernement



Le ministre des Travaux publics et des Transports, Farouk Chiali, a affirmé, mardi à Alger, que le Gouvernement envisageait des mesures coercitives à l'encontre des conducteurs à l'origine d'accidents de la route, notamment la criminalisation de ce fléau. "Des mesures rigoureuses seront prises, dans un à deux mois, à l'encontre des conducteurs responsables de la mort de voyageurs ou de piétons", a déclaré M. Chiali lors d'une visite d'inspection à la Gare routière du Caroubier. Le ministre a indiqué que l'auteur d'un accident de circulation sera puni en tant que "criminel" si sa responsabilité directe est établie, notamment l'infraction avérée et préméditée du code de la route entrainant des victimes. Ces mesures coercitives visent à juguler "le terrorisme des routes" à l'origine de la mort de milliers de citoyens par an, a ajouté le ministre, soulignant que le facteur humain est à l'origine de la majorité des accidents de la route enregistrés avec 96,4% contre 1,7% en raison de l'état des routes. "Certains conducteurs mettent des vies humaines en péril à l'effet de gagner un peu de temps sans réfléchir aux conséquences désastreuses qui peuvent découler de leur comportement, à savoir des morts, des blessés, des veuves et des orphelins en plus des problèmes sociaux engendrés", a-t-il dit.

Nadine
Mercredi 5 Février 2020 - 15:54
Lu 674 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 25-10-2020.pdf
3.01 Mo - 24/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+