REFLEXION

COURS EN LIGNE : Les opinions mitigées des enseignants à Mostaganem



En raison du manque de moyens en termes de débit internet,  plusieurs enseignants de la wilaya de Mostaganem  ont salué  l’initiative de   l’élaboration d’un programme éducatif, initié par le ministère de l’éducation  en coordination avec le ministère de Communication, intitulé « clés du succès » et contenant des modèles de cours du troisième trimestre (année scolaire 2019/2020), sur les chaînes de la Télévision publique au profit des élèves des trois cycles confondus. Néanmoins, d’autres enseignants  ont affirmé que certaines régions du pays ne disposent pas les moyens matériels pour généraliser l’apprentissage et la poursuite de l’année scolaire , en plus de l’ absence de l’ambiance d’enseignement dans de nombreux foyers et la faiblesse de réactivité entre l’élève et l’enseignant. « A.KH » enseignant , reconnaît que l’opération n’est pas aussi simple et que son efficience repose beaucoup sur la détermination des parents d’élèves, leurs moyens, leur entraide, leur patience et le suivi de la bonne assimilation de leurs enfants. Il a, néanmoins, loué les efforts déployés par les pouvoirs publics pour rattraper le retard dans le programme scolaire, dû à la rupture des cours en classes, en raison des mesures de prévention de la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). Dans le même ordre d’idées, il considère que l’enseignement en ligne ne peut pas constituer une solution pour l’ensemble des élèves, mais ça peut être considéré comme complémentaire aux personnes qui souhaitent se perfectionner ou avoir des cours supplémentaires, selon lui  l’enseignement en ligne ne pourra pas substituer à l’enseignement physique. « Même si on réunit l’ensemble des conditions techniques nécessaires pour généraliser l’enseignement en ligne, nous ne pourrons pas poursuivre notre enseignement de façon normale, car en temps normal on a du mal à diffuser les informations. », a-t-il avoué. A ce sujet, des parents d’élèves ont exprimé  leur satisfaction de l’initiative adoptée par le ministère de l’éducation nationale en vue de rattraper les cours du troisième trimestre, notamment pour les élèves de fin de cycle. Ahmed , fonctionnaire voit en cette formule un moyen l’ayant davantage rapproché de ses enfants et lui ayant permis de passer plus de temps avec eux, en cette période de confinement sanitaire. De son côté, Amel (femme au foyer) avoue qu’il n’est pas dans la possibilité de toutes les mères de suivre l’enseignement à distance de leurs enfants, surtout celles ayant un niveau d’instruction limité.de soutien à domicile, surtout pour les élèves en classes d’examens de fin de cycle.    

Gana Yacine
Mercredi 15 Avril 2020 - 16:52
Lu 548 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 30-12-2020.pdf
3.38 Mo - 29/12/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+