REFLEXION

COSIDER nous répond :



COSIDER nous répond :
Votre quotidien a publié dans son édition du 5 janvier 2020, sous la plume de MEDJADJI .H, un article sous le titre «  Visite d’inspection du Wali d’Oran « Relance des projets en souffrance depuis 20 ans ».
Il y est fait mention notamment de la réalisation du Palais du Congrès dont  les travaux  sont en cours. Votre journaliste écrit à ce propos que l’administration a été contrainte de résilier le contrat avec  l’entreprise COSIDER au motif que cette dernière « a été qualifiée incompétente d’achever l’infrastructure ».  Ceci après avoir évoqué que les travaux ont été suspendus pour des problèmes liés au financement du projet.
Nous voulons porter à votre connaissance que l’entreprise COSIDER a conclu avec l’administration de la Wilaya d’Oran deux marchés portant réalisation du lot des gros œuvres de l’infrastructure en question lesquels ont été menés à leur terme conformément aux clauses contractuelles et leur réception définitive a été prononcée en date du 6/12/2006 sans réserves. Les documents en notre possession en font foi.   
Votre journaliste aurait dû respecter les règles élémentaires qui régissent le métier de journaliste en vérifiant ses assertions avant de tromper l’opinion publique par des contres vérités qui n’ont aucun fondement et nuisent grandement au droit des citoyens à une information Objective réelle et crédible.
Nous vous prions de publier le présent droit de réponse et vous informons que nous nous réservons le droit de recourir aux instances compétentes pour réparer ce que nous considérons comme une diffamation contre le premier Groupe du B.T.P.H en Algérie e le quatrième en Afrique ( classement de la revue Jeune Afrique).                                              La Cellule de Communication du Groupe COSIDER

 

Réflexion
Lundi 13 Janvier 2020 - 15:39
Lu 515 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-09-2020.pdf
3.86 Mo - 23/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+