REFLEXION

CORRUPTION : Ouverture d'enquêtes sur des dossiers lourds à Oran

L'ex-wali d'Oran Chérifi Mouloud, des ex-SG, DRAG , ex-directeurs des mines et l'ex-DUC ainsi que des ex-élus étaient appelés, hier, à comparaitre devant le Conseiller instructeur près la Cour suprême dans l'affaire de Ali Haddad.



Quatre walis, des ex -généraux et leurs fils, des sénateurs, des députés, des maires, des promoteurs immobiliers, des importateurs et des élus sont impliqués dans 88 affaires où 400 personnes sont inculpées à Oran, a-t-on appris hier. Selon le communiqué du Procureur général près la Cour suprême,  l'ex-wali d'Oran Chérifi Mouloud est poursuivi « pour octroi délibéré de 12 assiettes de terrain à Bouira au profit de l'ex président du FCE. A  Oran, des caves, des assiettes de terrain relevant du foncier agricole et industriel  ont été cédées au dinar symbolique au profit de fils  d’ex-généraux, notamment le fils et le frère de l'ex-DGSN, Hamel Abdelghani, mais aussi le fils de l'ex-général de la gendarmerie nationale, Menad Nouba, ainsi que des importateurs de boissons alcoolisées, des promoteurs immobiliers. Tous ont bénéficié d’indus privilèges lors de la passation de marchés publics en violation des dispositions législatives et réglementaires et abus de fonction délibéré par un agent public en violation des lois et réglementations. Il est question aussi dans cette affaire de  l’usine de tubes d'acier d’Ali Haddad incarcéré à la prison d'El-Harrach et condamné à 07 de prison ferme. Implantée dans la zone industrielle de Bethioua, cette unité a fait l'objet de fermeture et a été scellée par les pouvoirs publics. Le prix du mètre carré de cette importante assiette foncière est de l'ordre de 3000  Da le M2 et qui avait été revu à la baisse pour un montant dérisoire de 80 Da  le M2 avec le concours de l'ancien wali Zaalane. Dans cette affaire du foncier industriel dans la zone industrielle de Bethioua, une commission de l'inspection générale de l'IGF a été dépêchée ces derniers temps sur les lieux pour éplucher les dossiers d'attribution du foncier industriel qui a été cédé au prix dérisoire de 80Da le mètre carré au lieu de 3000 Da, mais aussi la ligne de crédit d'un montant de l'intégralité du projet de l'usine d'acier et des tubes du pipeline pour l'implantation d'un complexe industriel d'un montant de 210 milliards de centimes qu'aurait contracter Ali Haddad auprès de la banque CPA de la wilaya d'Oran, avec la complicité de très hauts responsables à l'image des deux ex-walis d'Oran, Boudiaf Abdelmalek et Zaalane Abdelghani en compagnie de l'ex-chef de daïra de Bethioua Mohamedi Farid, actuellement wali de Batna et l'ancien maire de Bethioua Chérif Amar qui a été à l'origine de la délivrance du permis de bâtir qu'il aurait signé non conforme à la réglementation en vigueur avec un prix dérisoire, entaché d'irrégularités, dépassements dans la passation des marchés et autres dépassements pour ne pas les citer tous. Constitué de deux unités pour la fabrication et le revêtement des tubes spirales en acier, ce complexe industriel, dont les travaux de réalisation ont été lancés en 2013, a nécessité un investissement de 21 milliards DA.  Pour le moment, c'est le tour de l'ex-wali d'Oran Chérifi Mouloud en compagnie de son staff, ainsi que trois autres ex-walis  d'Oran qui devraient répondre  aux mêmes griefs de détournement du foncier agricole, industriel et promotionnel qui ont été cédés à des ex sénateurs , des députés et élus locaux,  des ex généraux, à leur fils, aux industriels et promoteurs immobiliers au dinars symbolique. Il s'agit des ex-walis d'Oran notamment Sekrane Bachir qui a octroyé une importante superficie de terrains urbanisables destinée au programme de logements sociaux, détournée et attribuée au groupe Hasnaoui pour l'implantation d'un village promotionnel au dinar symbolique, sachant bien que des villas ont été vendues à partir de 05 jusqu'à 07 milliards l'unité en compagnie des appartements pour un montant de plus de 02 milliards l'unité et qui dit mieux. Quant à Boudiaf Abdelmalek, il  a attribué l'ex-marché du gros d'Eckmühl d'Oran à l'ex-patron du FCE, Ali Haddad et après l’entame des travaux de démolition de cette importante infrastructure qui date de l'époque coloniale, elle a été cédée au dinar symbolique par Abdelmalek Boudiaf.  Pire encore, il a attribué des assiettes de terrain au Mellinium, à la zone touristique de Ain Turck et une importante superficie de terrain, située au niveau du long boulevard du pont Ahmed Zabana à un importateur de viande surgelée connu dans la scène d'Oran pour ne pas citer de nom moyennant bien sûr 'une fortune ainsi qu'une importante superficie de terrain à Es-Sénia, avec notamment un terrain de 2000 m2 appartenant à l'entreprise Getram Tramway d'Oran, qui a été détournée et attribuée à un député d'Oran, et pour  conclure on revient sur les transactions scrabbleuses suivies d'octroi de terrains d'investissement au niveau de la zone touristique d'Oran Est de Ain Francine dans la daïra de Gdyel au profit des amis et proches, et ex hauts responsables de l'Etat.

Medjadji H.
Dimanche 15 Décembre 2019 - 14:30
Lu 33490 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 12-07-2020.pdf
4.95 Mo - 11/07/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+