REFLEXION

CORRUPTION ET DILAPIDATION DES DENIERS PUBLICS : Amar Ghoul visé par une enquête

Le vent de la guerre contre les corrompus qui souffle depuis quelques jours sur l’Algérie et qui a emporté plusieurs hommes forts et oligarques du système à leur tête, Ali Haddad, cible cette fois-ci, l’ancien ministre des travaux publics, le patron du parti Taj, Amar Ghoul !



Les hauts décideurs veulent récupérer les milliards détournés ces dernières années par de hauts dirigeants et chefs d’entreprises pour accompagner la voix du peuple qui crie tout haut et plus fort pour mettre en geôles tous les responsables, hommes d’affaires et politiciens impliqués dans des affaires de corruption et dilapidation des deniers publics. A cet effet, la gendarmerie nationale, entame depuis quelques jours des enquêtes minutieuses sur certains hommes d’affaires réputés proches de l’ex-clan présidentiel, soupçonnés d’enrichissement illicite et dilapidation de deniers publics. Parmi les dossiers ciblés par les enquêteurs de la gendarmerie, figurent ceux de l’autoroute est-ouest, les marchés du Viaduc Trans-Rhummel de Constantine, le grand Port de Cherchell, l’autoroute Jijel-Sétif et les autres bretelles autoroutières, les stations de péage de l’autoroute est-ouest et le paiement des factures de réalisation du tronçon de l’autoroute est-ouest entre Bordj Bou Arreridj et El Tarf, qui a été attribué au groupe japonais Cojaal. Ces gros contrats ont la particularité d’avoir été attribués dans des conditions jugées douteuses à des entreprises étrangères, notamment chinoises ou à des entrepreneurs proches du cercle présidentiel. Ils se distinguent aussi par des surcoûts exorbitants et des malfaçons flagrantes dans la réalisation. Par exemple, le viaduc Trans-Rhummel de Constantine a été construit sur un terrain glissant, et menace aujourd’hui d’effondrement. Inauguré en décembre 2014, ce viaduc a été réalisé par le groupement brésilien Andrade-Gutierrez pour un montant de 18,7 milliards de dinars, selon les chiffres officiels. Si le scandale de l’autoroute Est-Ouest est connu de tous, d’autres dossiers de scandales demeurent intouchables depuis plusieurs années.
Amar Ghoul accusé de corruption !
Ainsi, après Haddad, c’est Amar Ghoul qui est désormais dans le collimateur des enquêteurs. Des bruits courent, que des enquêteurs de la gendarmerie nationale auraient perquisitionné, le siège du ministère des Travaux publics et des transports pour réquisitionner tous les dossiers concernés par les scandales de l’autoroute est-ouest et les dossiers de l’octroi de gros contrats et les attributions des marchés et les contrats dans le BTPH (bâtiment, travaux publics et hydraulique).Rappelons que l’ex ministre des Travaux publics, l’islamiste «modéré» a été gravement accusé de corruption dans l’affaire scandaleuse du projet autoroute est-ouest. Amar Ghoul, dont le nom a été cité plusieurs fois dans les différents PV d’audiences des accusés, lors du procès du scandale du siècle de l’autoroute est-ouest en 2015, à l’époque ministre des transports, n‘a jamais assisté au procès et son nom n’a jamais figuré dans le procès de renvoi (250 pages) même pas comme témoin et d’ailleurs il n’a jamais été inquiété sous le règne de Bouteflika. L’affaire de l’autoroute est-ouest porte sur l’octroi de commissions dans la passation de marchés publics pour la réalisation de l’autoroute, sur 1 216 km, qui a coûté plus de 16 milliards de dollars sans qu’elle soit encore achevée. Amar Ghoul a été accusé publiquement en pleine audience par l’ancien directeur de l'Agence nationale des autoroutes et le secrétaire général du ministère des travaux publics (incarcérés) d’avoir touché « son dû », donc un pot-de-vin, par le biais de Tayeb Kouidri. L’affaire de l’autoroute est-ouest n’a pas encore livré tous ses secrets, et des non-dits à l’ère du mouvement populaire peuvent provoquer la réouverture du procès qui va se faire cette fois-ci avec l’ancien ministre aux cheveux noirs corbeau, qui a soutenu aveuglement le cinquième mandat, parce qu’il savait bien que sans Bouteflika, il est fini !   

 

Riad
Samedi 6 Avril 2019 - 19:41
Lu 10872 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 21-08-2019.pdf
2.51 Mo - 20/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+