REFLEXION

CORONAVIRUS DANS LES PRISONS : Le ministère de la Justice dément

La fake news largement relayée dans les réseaux sociaux, concernant des cas testés positifs au coronavirus parmi les prisonniers, a été démentie formellement par le ministère de la Justice assurant qu’ « aucun cas de Coronavirus n’est enregistré sur l’ensemble des maisons d’arrêt du pays et cela grâce aux mesures prises et à la vigilance absolue face à cette épidémie », a écrit le ministère de la Justice dans un communiqué.



En effet, le communiqué a indiqué que "Contrairement aux informations relayées sur certains réseaux sociaux, le ministère informe qu’aucun cas de contamination au coronavirus n’a été enregistré dans l’ensemble des établissements pénitentiaires à travers tout le territoire national, grâce aux mesures anticipatives prises et au maintien de l’état d’alerte, et ce en application des instructions du Président de la République", précise-t-on de même source. "Des mesures préventives ont été prises pour éviter la transmission du virus dans les établissements pénitentiaires, et ce dès l’apparition des premiers cas en Algérie, en interdisant tout contact susceptible de contaminer les détenus", ajoute le communiqué. Ces mesures consistent essentiellement à "suspendre provisoirement les visites des proches , confiner les nouveaux détenus pour une durée de 14 jours dans des salles isolées des autres détenus et les soumettre à un examen médical, interrompre la sortie des détenus des établissements pénitentiaires par les juges d’instruction sauf dans les cas d’extrême nécessité, interdire le contact direct des détenus avec les avocat, interdire l’entrée de la nourriture de l’extérieur des établissements  pénitentiaires, mettre à la disposition des fonctionnaires et des détenus tous les produits d’assainissement et d’hygiène et leur recommander de les utiliser à tout moment", a indiqué la même source. Les autres mesures concernent l'interdiction pour les employés d'entrer en contact avec les détenus sans moyens de protection et de quitter le périmètre de l'établissement sans motif valable, l'organisation par des médecins généralistes de campagnes de sensibilisation en direction des détenus et des employés pour les protéger du virus, la désinfection quotidienne et continue de tous les lieux et structures relevant des établissements pénitentiaires, et ce, sous la supervision des services communaux et sanitaires spécialisés, et l'acquisition auprès de la Pharmacie centrale des hôpitaux de kits de protection médicale (masques et gants chirurgicaux). A l’appui de ces mesures et afin d'en assurer la pérennité, le ministère a annoncé "la création, au niveau de chaque cour, d'une cellule de crise présidée par le Procureur général compétent et comprenant les directeurs des établissements pénitentiaires et des médecins généralistes", précise la même source, ajoutant que cette cellule "se réunit périodiquement pour évaluer la situation et cordonner avec les services sanitaires compétents".

 

Ismain
Mercredi 25 Mars 2020 - 15:55
Lu 637 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 03-06-2020.pdf
4.75 Mo - 02/06/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+