REFLEXION

CORONAVIRUS A ORAN : Oran retient son souffle et espère faire face au virus

‘’A ce jour, la wilaya d’Oran a enregistré 18 cas suspects de coronavirus depuis le début de son apparition en Algérie», a déclaré, le directeur de la santé et de la population, M. Boudaâ Abdenacer, lors de son intervention dans le cadre du forum de la Radio Bahia qui a été consacré à ce sujet.



Ce responsable de la santé a évoquer les mesures sanitaires et préventives prises par son secteur pour faire face à cette pandémie mondiale. Il ajouté : ‘’mais surtout communiquer avec les Oranais et mettre un terme à cette suspicion généralisée qui laisse entendre que les autorités sanitaires ne disent pas toute la vérité sur les cas confirmés de coronavirus.’’ «A ceux qui doutent, sachez qu’on ne cache aucune information, car cela ouvre la porte aux rumeurs et à la désinformation, d’autant, explique-t-il, que cela induira d’autres contaminations dans le cas où on ne divulgue pas des cas de contamination positives, ce qui induira une épidémie que nul ne souhaite. Afin de faire le point sur les cas suspectés à Oran, le DSP précise que, jusque-là, Oran a enregistré 18 cas suspectés d’atteinte au coronavirus. Parmi ces cas, l’on compte des personnes de nationalités étrangères, à savoir deux Français, un Roumain, un Koweïtien, un Ukrainien et une Autrichienne. Les cas soupçonnés avaient été confinés et/ou isolés et des prélèvements ont été réalisés sur les 18 cas. L’on saura que 16 sont négatifs, 2 autres cas ont été admis ce dimanche, selon nos sources. Il s’agit de deux Chinois qui se sont présentés d’eux mêmes sans pour autant présenter de symptômes, mais étant venus de Chine, ils ont préféré se faire tester. Pour ces deux cas, hospitalisés à l’EHUO, les résultats sont attendus aujourd’hui. Abordant la question sensible et des plus importantes sur cette crise sanitaire qui concerne également l’Algérie, à savoir : les moyens mis à disposition pour faire face à une éventuelle épidémie de coronavirus à Oran, le DSP admet que le seul et unique service infectieux dont dispose le CHUO n’est pas au niveau des aspirations des praticiens qualifiés qui y exercent ni à la hauteur de sa vocation en tant que service important et sensible. Pour information, le projet d’enrichir cette structure de 60 lits supplémentaires n’a toujours pas été réceptionné. Un déficit auquel la Direction de la santé à Oran tente de faire face en consacrant cinq structures de santé pour l’isolement des éventuels malades. Pour l’heure, la wilaya d’Oran ne dispose que de 30 lits pour l’isolement. Toutefois, l’intervenant précise qu’en cas d’épidémie, il est prévu la réquisition d’un hôpital d’une capacité de 120 lits.

Medjadji H.
Mercredi 18 Mars 2020 - 15:47
Lu 1470 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 27-09-2020.pdf
2.6 Mo - 26/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+