REFLEXION

CONVOQUEE PAR LA JUSTICE : Khalida Toumi serait en fuite en France

L’ex-ministre de la culture Khalida Toumi et l’ex-wali de Tlemcen, Abdelwahab Nouri, n’ont pas été entendus par la justice au sujet de l’affaire de la surfacturation de la tente géante et de sa disparition après l’ouverture de la manifestation "Tlemcen, capitale de la culture islamique", a-t-on appris mardi du procureur de la République près le tribunal de Tlemcen.



"Le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed (Alger) était dans l’impossibilité d’auditionner les deux parties du fait que selon certains sources, Khalida Toumi se trouverait en France et que Abdelwahab Nouri, malade, est dans l’incapacité de se rendre au dit-tribunal". Cependant, le tribunal de Tlemcen a auditionné dans le cadre de cette affaire plusieurs parties dont le directeur de la culture de la wilaya de Tlemcen, des membres du comité d’organisation de cette manifestation, le trésorier, le contrôleur financier, l’importateur de cette tente géante, le caissier des services des douanes du port de Ghazaouet. L’enquête menée auprès des mis en cause a montré que la tente géante a été importée d’Allemagne. Elle a été acheminée jusqu’au port de Ghazaouet pour être utilisée lors de la cérémonie d’ouverture de la manifestation "Tlemcen, capitale de la culture islamique" avant de disparaître, a précisé la même source. Par ailleurs, le procureur de la République près le tribunal de Tlemcen a indiqué que le parquet a demandé une copie du rapport de la Cour des comptes établi en 2013 pour consultation et définition des dépassements enregistrés à cette époque. "Des parlementaires étaient au courant de ces dépassements et ont observé le silence et n’ont pas déposé plainte. Les enquêteurs poursuivent toujours leurs investigations auprès des services de la wilaya et financiers au sujet de cette affaire", a-t-il ajouté. Il est à rappeler que le parquet général de Tlemcen avait ordonné l’ouverture d’une enquête au sujet de l’affaire de surfacturation de la tente géante acquise pour les besoins de la cérémonie d’ouverture, en avril 2011, de la manifestation "Tlemcen, capitale de la culture musulmane" et sa disparition juste après son utilisation. Elle a coûté la somme de 200 millions de DA.

Ismain
Mardi 30 Juillet 2019 - 19:31
Lu 704 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 10-12-2019.pdf
3.44 Mo - 09/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+