REFLEXION

CONFLIT EN MILIEU HOSPITALIER : A qui profite le bras de fer ?

Le ministre de la santé, a été catégorique que le service civil est obligatoire, et a tenu à annoncer la réduction de sa durée, qui passe à 2 ans au lieu 4 ans. Malheureusement, une décision a été prise d’organiser une marche pacifique cette semaine à Alger, selon un communiqué du Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA), paru dans la soirée du dimanche 22 avril, et risque de faire perdurer encore ce bras de fer



D’après un communiqué du collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA), les assemblées générales et réunions de concertations organisées par les résidents en sciences médicales, ont décidé de faire une marche cette semaine sur Alger. Une manière pour eux de revendiquer leur droit suite à l’échec des négociations avec le ministère de tutelle:  «Après plusieurs réunions des délégués du bureau national avec le ministre de la Santé et une commission intersectorielle chargée de trouver des solutions à ce conflit, restées sans résultat, où aucune réponse concrète aux revendications soulevées par notre collectif n’a été apportée » énoncent les résidents. Cette marche a pour objectif de « montrer à nouveau leur engagement sans faille et leur détermination à obtenir leurs droits légitimes et pour la satisfaction de leurs revendications ». Les résidents menacent même de faire ‘un arrêt d’activité hospitalière’ si aucune réponse concrète ne serai donnée. Par malheur, ce bras de fer qui perdure depuis plus  des mois, ne semble que pénaliser les malades, qui restent les uniques victimes de cette grogne sociale

Ismain
Lundi 23 Avril 2018 - 18:13
Lu 253 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma