REFLEXION

COMMUNE DE M’ACEM (TISSEMSILT) : Le douar Ouled Djelloul en quête de développement

Malgré la proximité de certaines localités du chef-lieu de la wilaya Tissemsilt, leurs développements ne se sont montrés qu’à travers de petits changements qui n’ont rien apporté au train de vie des habitants.



Pour l’illustration, la bourgade de Ouled Djelloul administrativement dépendante de la commune de M’acem dans la daïra de Ammari  se positionne comme l’une des zones d’ombre qu’il faut à tout prix extirper et aider à profiter de la politique nationale de développement, elle n’est qu’à une quarantaine de kilomètres du chef-lieu de la wilaya Tissemsilt. Ce douar dont les habitants n’ont pas cessé d’interpeller les responsables n’a encore pas bénéficié de sa part de développement, ils précisent qu’avec la dureté des conditions de vie un grand nombre parmi eux ont tout simplement déserté le douar par le passé vers d’autres horizons en quête d’une vie meilleure. La vie est tellement difficile qu’il n’est resté que les vieux et ceux qui n’ont pas où aller. Visiblement, la route qui relie leur douar au chef-lieu de la commune M’acem sur une distance de prés de six kilomètres se trouve dans un état indescriptible. Ils affirment qu’elle est complètement dégradée au point ou elle est devenue impraticable notamment en hiver où les écoliers endurent un vrai cauchemar pour rejoindre leurs écoles. La dureté de la vie et cette situation tellement difficile à vivre notamment pour ceux qui ont préféré rester a dissuadé les plus optimistes à s’y rendre dont les quelques clandestins qui garantissaient auparavant cette desserte, ils se sont rétractés dernièrement préférant autres dessertes. Ces habitants qui disent n’avoir plus le choix, se sont retournés à l’usage des bettes et autres charrettes dans leurs déplacements pour dire que ce paysage est l’image concrète d’une zone d’ombre qui a besoin de beaucoup d’efforts pour la sortir de cette situation et faire profiter aussi à ses habitants des différents programmes de développement local et leur venir en aide, leur permettant  de bénéficier d’un minimum de commodités..

A. Ould El Hadri
Samedi 5 Septembre 2020 - 16:54
Lu 257 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma