REFLEXION

COMMERCIALISATION DES PLANTES MEDICINALES : Un phénomène qui prend de l’ampleur à Mostaganem



La commercialisation des  plantes médicinales, relevant du domaine de la phytothérapie, est considérée comme étant «concurrentes à risques», s’impose comme médecine alternative, et semble gagner du terrain. La  vente  de ces dites plantes, proposée sur les marchés aux malades par des herboristes, est remarquable ces derniers temps, notamment à la wilaya de Mostaganem. Cette alternative de soins pourrait, parfois, se répercuter négativement sur la santé du citoyen consommateur. Notons que plusieurs  marchés hebdomadaires, à l’image de ceux de  Mesra, Bouguirat, Sidi Ali et Aïn Tedeles, sont devenus les destinations privilégiées pour plusieurs  herboristes , dont certains seraient venus  de l'intérieur et l'extérieur du pays pour exercer cette activité  leur paraissant lucrative. Idem, pour les ressortissants africains, de différentes nationalités, qui ont trouvé dans ce commerce, une aubaine pour se faire de l’argent. Il a également été constaté qu’il y a de plus en plus de magasins commercialisant  différentes  herbes médicinales, dont les  contre-indications thérapeutiques ne seraient pas toutes connues des citoyens. Les spécialistes en phytothérapie mettent en garde contre l’usage irrationnel de la plupart des plantes vendues. Et ce, d’autant plus qu’elles ne sont pas soumises à des contrôles, sachant que certaines d’entre elles peuvent être très dangereuses.

G. Yacine
Mardi 11 Février 2020 - 16:19
Lu 606 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 07-07-2020.pdf
4.24 Mo - 06/07/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+