REFLEXION

COMMEMORATION DU 1ER NOVEMBRE 1954 : El Infitah honore trois Moudjahidine et un jeune champion

La commémoration du 1er Novembre 1954 est un évènement majeur dans l’histoire contemporaine qui relève du sacré chez nos compatriotes Algériens et ceux qui sont épris de liberté. A Mostaganem, en marge des festivités officielles, le Mouvement Infitah a commémoré cette date à sa manière en rendant hommage à trois Moudjahidine de Mostaganem et un jeune champion en kick boxing.



Après l’entame de la 2ème journée de la campagne au niveau de la commune d’Aïn-Boudinar, qui a connu un succès parmi la population, les responsables locaux du Mouvement Infitah n’en sont pas restés là. C’est après minuit qu’ils se sont retrouvés au niveau du complexe touristique ‘’El Mountazah’’ qui a abrité une cérémonie d’hommages à de vaillants anciens Moudjahidine et Moudjahidate, dans le cadre de la célébration du 1er novembre 1954 qui a signé l’acte de naissance de l’une des plus glorieuses du monde en ce 2ème siècle. A travers cette cérémonie c’est un devoir de s’incliner humblement et bien bas à la mémoire de ceux qui  se sont sacrifiés et sacrifiés ce qu’ils avaient de plus cher pour que vivent leurs frères et fils dans la dignité et l’honneur. Heureuse et louable initiative dirions-nous car il est touchant quand même d’observer que les éléments du mouvement « Infitah » savent faire la part au mérite des autres notamment. Dans un climat bon enfant, détendu et teinté d’une certaine émotion tous les éléments de la liste 27 étaient là pour partager un moment différent des autres jours. Ainsi, alliant la parole au geste, les organisateurs de cet évènement ont honoré madame Thria Hattab, Monsieur Menouer Driss et Abed Zerrouki. Aussi, pour lancer un message d’importance capitale, qui consiste à mettre en valeur notre richesse qui est notre jeunesse, les membres du mouvement « Infitah » de Mostaganem ont profité de cette noble occasion pour faire un geste de reconnaissance au jeune Hakim Akermi. Notons que dernier est un jeune champion d’envergure internationale qui est réputé pour avoir de l’excellence dans le Kick-Boxing ou Boxe Thaïlandaise.  Si la révolution a été une lutte armée impitoyable, il ne faut pas s’arrêter car le chemin est long et il reste aux Algériens d’aujourd’hui de mener un combat, constant, contre d’autres ennemis. Ceux-ci nous connaissent et nous les connaissons trop dangereux car ils sont assez subtils et regardent faire sans bouger. Mais, tant qu’il y aura des hommes….l’espoir est permis.

Younes Zahachi
Mercredi 1 Novembre 2017 - 16:51
Lu 480 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-03-2019.pdf
3.54 Mo - 25/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+