REFLEXION

COMMEMORATION DE LA NATIONALISATION DES HYDROCARBURES : Le Président évoque ‘’les vertus de la continuité’’

Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika a parlé, ce dimanche 24 février 2019, dans un message « Des vertus de la continuité ».



Dans un message lu en son nom par le ministre de l’intérieur Noureddine Bedoui à l’occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l’UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures à Adrar, le président Bouteflika a souligné que les étapes successives de l’histoire algérienne, dans la lutte, mettent en évidence le message de solidarité et les vertus de la continuité. Le président Bouteflika a expliqué que la continuité, fera que chaque génération ajoute une pierre à ce qui a été construit et veille à ce que cette dynamique soit maintenue. Pour le Président, la continuité permettra de remédier aux défaillances marginales et de permettre à l’Algérie de doubler sa vitesse de concurrence avec d’autres nations dans le développement. Évoquant le choix de la wilaya d’Adrar pour la célébration du double anniversaire, il a indiqué que ce choix contient plusieurs symboles et indicateurs. A ce propos, il a rappelé les essais nucléaires effectués par la France coloniale dans la région et les effets, dont les citoyens en souffrent jusqu’à aujourd’hui. En outre, le président Bouteflika a rappelé le rôle de l’UGTA durant la révolution et après l’indépendance du pays. « Les travailleurs algériens ont décidé de créer  l’UGTA sous la conduite d’Aissat Idir », a-t-il ajouté. « Il y eut des dizaines de travailleurs parmi les martyrs pendant la lutte indépendantiste. Les travailleurs ont joué un rôle important dans le ravitaillement et le financement de l’intérieur et de l’extérieur pour les familles des martyrs et des réfugiés », a-t-il encore rappelé. Il a ajouté : «C’est ça l’UGTA qui était toujours au rendez-vous à chaque fois que l’Algérie lui fait appel. Il était également une seconde fois, durant la tragédie nationale ». Le président de la République a aussi évoqué le rôle des travailleurs algériens dans la nationalisation des hydrocarbures. « Les sociétés étrangères pensaient que les algériens n’avaient pas les capacités de gérer leurs entreprises et leurs ressources, ainsi que d’asseoir leur souveraineté sur les hydrocarbures, qui constitue toujours la locomotive de l’économie nationale. Il a indiqué que l’Algérie a su surmonter la tragédie nationale qu’elle a connue dans la décennie noire.

Ismain
Dimanche 24 Février 2019 - 17:41
Lu 248 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 22-10-2020.pdf
3.16 Mo - 21/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+