REFLEXION

COLLECTE DES ORDURES MENAGERES : Oran compte 87 décharges sauvages



En effet, depuis l'installation du nouveau directeur de la DHA, le sieur Senouci Mehdi l'on constate le travail colossal fait quotidiennement sur le terrain notamment, celui de la vaste opération d'enlèvement des ordures, effectuée au niveau des rues et boulevards de la ville d'Oran à savoir : la rue des Jardins. L'opération d'enlèvement a touché des amas de détritus entassés entre le secteur urbain de Sidi El Houari et Haï E Derb. Cette action a été accueillie avec satisfaction par les riverains. L'opération a été initiée par la cellule de la protection de l'environnement relevant de l'alliance environnementale de la wilaya, le secteur urbain Sidi El Houari et la division de l'hygiène et de l'assainissement qu'il dirige personnellement où il  est toujours présent sur les lieux pour éradiquer l'ensemble des points noirs. D'importants moyens matériels et humains ont été mobilisés pour éradiquer ce grand point noir situé sur une petite falaise relevant du quartier Ederb et qui longe la rue des Jardins à Sidi El-Houari. Cette opération d'enlèvement d'ordures sera suivie d’une action d'aménagement et de plantation afin d'éviter tout rejet anarchique d'ordures au niveau de cette falaise. A Oran, le phénomène des déchets ménagers se pose toujours et ne cesse d'envahir la plupart des quartiers et des rues. Les odeurs nauséabondes engendrant des désagréments se dégagent à longueur de journée des amoncellements des ordures. Cette situation n'est pas seulement due aux manquements des services de nettoiement mais aussi à l'incivisme de certains citoyens qui continuent de jeter leurs ordures n'importe où et à n'importe quelle heure. Selon les responsables communaux, ce n'est pas uniquement à l'agent de collecte de déchets ménagers de nettoyer à lui tout seul la ville ou la cité, le citoyen, en amont, a son rôle à jouer dans les opérations de nettoyage de la ville, il doit respecter les horaires de passage des camions de collecte. Les citoyens sont appelés aussi à mettre les déchets dans des sacs en plastique bien scellés et ne pas jeter d'ordures par terre mais dans les endroits appropriés, afin d'éviter la prolifération des points noirs. Malgré les efforts des pouvoirs publics, le phénomène des déchets ménagers se pose toujours avec acuité. En effet, selon la première partie du schéma directeur de la gestion des déchets ménagers et assimilés de la wilaya d'Oran, présentée jeudi au siège de la wilaya, la commune d'Oran compte à elle seule 87 dépotoirs sauvages. L'étude a révélé plusieurs dysfonctionnements dans la collecte des déchets au niveau de la commune d'Oran qui se répercutent négativement sur l'environnement, faisant savoir que la commune d'Oran produit 550 tonnes de déchets par jour et que 86% de ce volume de déchets est levé par les agents de collecte et 14% restent dans la nature, soit 77 tonnes par jour. Le wali d'Oran, Abdelkader Djellaoui, qui a présidé l'exposition de l'étude en présence des différents acteurs impliqués dans la gestion des déchets à Oran, a ordonné la mise en place d'une commission chargée de définir le nombre réel des agents responsables de la collecte des déchets dans la commune d'Oran, déclarant qu'il est nécessaire d'assainir le secteur.                      

Medjadji H.
Lundi 27 Janvier 2020 - 15:32
Lu 362 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-07-2020.pdf
3.73 Mo - 07/07/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+