REFLEXION

CLIMAT ELECTRIQUE LORS DES FESTIVITES DU 5 JUILLET A TIARET : Des slogans hostiles au wali à Takhemaret

La visite du wali a été fortement chahutée et la commune de Takhemaret, à quelque 100 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret donnait l’impression qu’elle était sous état de siège, eu égard au très impressionnant cordon sécuritaire et aussi à l’effectif très élevé des services de sécurité tous corps confondus qui se sont répartis sur le territoire de la commune et dont la majorité accompagnait le wali qui était en visite à Takhemaret et dans son agenda la remise des clés de 359 logements sociaux, a-t-on appris auprès de sources généralement bien informées.



En effet, au niveau de l’entrée principale, plus de 30 citoyens munis de pancartes, reflétant le portrait du président de la République, scandaient des slogans hostiles au wali et au président de l’assemblée populaire de la commune. Ces contestataires ont dénoncé le bradage du foncier à travers tout le territoire de la wilaya et plus particulièrement la commune de Takhemaret où une assiette foncière de 7.600 mètres carrés et laquelle abritait durant les années 1970: l’ex-CAPCS et durant la décennie noire, elle a été reconvertie en caserne militaire spécialisée dans la lutte anti-terroriste, a été livrée à un investisseur pour la réalisation d un projet de contrôle technique, un investissement qualifié par ces contestataires comme étant une aberration et une violation des lois de la république tout en rappelant que la superficie exigée dans les normes internationales est de 1.000 mètres carrés. L’un des principaux dénonciateurs de cette aberration a été arrêté par la police et conduit vers le siège du commissariat extra-muros de Takhemaret et il est utile de rappeler que 3 autres ont été arrêtés avant la venue du wali qui a remis à 7 familles symboliquement les clés et très en colère a regagné la commune d’ Ain-Hadid où il devra inaugurer une station d’essence et prendre le repas dans une Zaouia.Takhemaret, pour l’heure connait une forte présence des services de sécurité et lors de la présence du wali, le maire a été hué et ridiculisé et même traité de voleur et sous les huées des contestataires, il a été épargné d’autres insultes suite à la vigilante intervention des services de police. Ce scénario, était attendu selon plusieurs observateurs qui ont revendiqué le détournement du foncier dans la commune de Takhemaret cependant, l’impunité était maîtresse des lieux et a imposé son diktat. Concernant le bradage du foncier dans la wilaya de Tiaret, une caravane composée de plusieurs acteurs de la société civile de la wilaya de Tiaret se préparent pour soumettre une plateforme appuyée par des correspondances et d’authentiques documentations aux services de la présidence de la république .Un 5 juillet très chaud à Takhemaret.

Abdelkader Benrebiha
Vendredi 6 Juillet 2018 - 18:17
Lu 1308 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma