REFLEXION

CITE DJEBLI MOHAMED (EX-MONTPLAISIR) : Plusieurs artères de la cité sont sans éclairage public



Comment peut-on concevoir que  l’APC  de Mostaganem dont les caisses bien remplies dorment sur plusieurs milliards peut elle avancer aux citoyens qui ont dénoncé auprès des responsables entre autre le P/APC  le désarroi dans lequel ils vivent dans leur cité à savoir que la majorité des artères de cette dernière sont sans éclairage public les exposant  à l’insécurité que les services de l’APC manquent de matériel adéquat   et surtout de lampes disponibles pour la réparation de cet éclairage public  qui fait défaut  non seulement dans ce quartier mais presque dans la quasi-totalité des quartiers de la ville de Mostaganem ainsi que dans sa périphérie alors que nous sommes au 21ème siècle et qu’en  2016 nous puissions avancer de tels arguments pour se justifier.  Que dire alors des projets structurants s’ils devaient à leur être confiés, ce serait alors la catastrophe alors que certains services ne peuvent même  pas prendre en charge la gestion des lampes. N’ont-ils pas encore appris qu’en gestion, gérer  c’est prévoir ?  Devant une telle situation, les habitants de la cité Djebli Mohamed (ex Montplaisir) interpellent les services concernés de prendre en charge ce problème qui se pose à eux avec acuité et à leur tête M. le wali pour user de son autorité pour trouver une solution à leur problème.     

ADEL
Mercredi 16 Novembre 2016 - 17:26
Lu 373 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma