REFLEXION

CITE ABBANE RAMDANE (EX-CITE NEGREL) A MOSTAGANEM : Des jeunes redonnent vie aux espaces verts abandonnés



Au quartier "Abbane Ramdane"  à l'instar des cités "Moucheté", et "Cité La Mer, ex-CIA" où comme c'est dans la plupart des cas à Mostaganem, les espaces verts sont abandonnés de toutes formes d'entretien et c'est ce qui a écœuré les résidents. Les jeunes tels : Noureddine, Mejdoub, Belkacem, Mohamed, Abderrahmane, Oussama, Omar et Abdelkrim conscients de l’enjeu de la sauvegarde d'un environnement sain et en dépit du fait que, pour une raison ou pour une autre, n’ayant pas de ressources financières, ils ont pu quand même cotiser entre eux et acheter une bonne dizaine de palmiers du genre Washingtonia, qu’ils ont plantés. Aidés par des conseils prodigués par leurs aînés qui ont, par la force de l'âge, une certaine connaissance ou expérience dans l'aménagement végétalisé de l'environnement urbain, ils se sont investis à fond et on a même vu, les tous petits, tels que Abdeldjallil, Acheraf, Imad et les autres s'en mêler par tant d'ardeur dans cette mise à contribution de cette énergie juvénile .Un bon exemple est une référence qui les a inspiré à suivre dans une chaine de solidarité de quartier et c'est un joli spectacle que l'on voit rarement  car il est à la foi éducatif, utile et agréable en faisant chaud au cœur des seniors. Qu’on ne s'y trompe pas car, à la base, la véritable source d'inspiration  fut celle des " vieux «comme si Belmhel, ammi Mohamed, Kaddour, Charef, Hmida et les autres qui ont lancé cette affaire de reprise en main de leur espace vert. Pour eux, c'est pour égayer l'environnement et s'oxygéner gratuitement mais c'est aussi une réponse indirecte à ce voisin indélicat qui par manque de civisme, après avoir effectué des travaux dans son appartement, a jeté plein de déblais en sacs sur le terrain  d'astreinte. Les voisins ont réagi autrement quand leurs seniors avaient entrepris de nettoyer les lieux et  de leur  donner l'image qui leur sied et ce, voilà une dizaine de jours de cà . Aujourd’hui, ce sont leurs jeunes qui ont pris le relais  de l'initiative, à leur manière et avec leurs maigres moyens, au grand bonheur de tous. Ces jeunes se reconnaissent certainement dans cette louable initiative et c'est bien dommage qu'une telle action n'a pas été soutenue, confortée ni même encouragée par les responsables concernés. En tous cas, c’est un bel exemple et une bonne leçon d'écologie urbaine donnée par les jeunes et saluée avec respect.

Younes Zahachi
Dimanche 19 Juillet 2020 - 16:45
Lu 634 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma