REFLEXION

CHU ORAN : 1ère expérience réussie de remplacement valvaire aortique percutané



Le service de cardiologie du CHU d’Oran a récemment effectué avec succès une première expérience de remplacement valvulaire aortique percutané (TAVI), une alternative à la chirurgie cardiaque pour des patients à haut risque chirurgical, a rapporté l’APS. Trois patients ont subi une TAVI le 31 août passé a indiqué le Pr Hadj Mohamed Ali Lahmar, soulignant que cette nouvelle technique a été effectuée, pour la première fois avec succès dans la région ouest. Cette technique est encore une nouveauté sur l’ensemble du territoire national, a-t-il précisé. "L’intervention est pratiquée en cas de sténose aortique, soit le rétrécissement de la valve aortique", explique le même spécialiste ajoutant que lorsque cette valve ne fonctionne pas adéquatement, le cœur n’arrive pas à faire circuler efficacement le sang dans l’organisme. Il s’agit d’une maladie cardiaque touchant particulièrement des sujets âgés de 70 ans et plus, a-t-il dit, notant que de plus en plus de personnes en sont touchées en raison du vieillissement de la population. "Avant la TAVI, la chirurgie était la seule option pour réparer ou remplacer une valve" note le Pr Ali Lahmar ajoutant que pour les patients âgés, fragiles ou à risques élevés, la TAVI offre de grands avantages. Cette technique hautement avantageuse représente toutefois un inconvénient, soit le coût élevé des valves de remplacement. Les restrictions budgétaires appliquées ces dernières années peuvent entraver le déploiement de cette alternative à la chirurgie, regrette le même responsable.      

Nadine
Dimanche 2 Septembre 2018 - 21:44
Lu 614 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 26-09-2020.pdf
2.87 Mo - 25/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+