REFLEXION

CHU DE KHAROUBA : Le taux d’avancement des travaux a atteint les 92%

Invité jeudi dernier à la radio de Mostaganem, le directeur de la santé a déclaré que le CHU de Kharouba a atteint un taux de réalisation des plus satisfaisants, avoisinant les 92% et est déjà doté d’équipements d’investigation médicale de haute pointe dont des IRM (Imagerie par Résonnance Magnétique, des scanner, trois écographies, en plus d’écographies portatives et d’amplificateurs de brillance.



Lors du forum  de la radio dans la matinée organisé   le  jeudi 11 février 2019, auquel le directeur de la santé,  de la population  et de la  réforme hospitalière  de la wilaya, Dr Friha Abdelghani  a été invité où  il a présenté la situation du secteur de la santé. En effet, selon le premier responsable du secteur de la santé à Mostaganem, le secteur  de la santé a deux objectifs, santé publique et éducation académique et pédagogique pour valoriser les étudiants dans ce domaine.  Il a en outre  précisé que ce secteur  ait  de la ressource humaine. Mais, le problème se pose en encadrement des médecins en lecture radiologique dont on a réitéré la demande pour 3 spécialistes auprès du ministère de tutelle. . Selon le même interlocuteur la santé est un secteur scientifique et technique car il  est soumis aux règles et aux principes ainsi qu’aux normes  scientifiques  reconnues mondialement. Il a connu une avancée avérée dans  les résultats obtenus à travers les indicateurs et les chiffres qui  sont des preuves concluantes. Ceci dit, un sursaut qualitatif dans ce secteur à travers l’étude des indicateurs en comparaison avec les années précédentes.  Ce qu’a réalisé ce secteur en dépit, des efforts consentis, tout ce qu’on a réalisés, il y a des incommodités et  des insuffisances.  Cela est normal, c’est la nature humaine dira t il. Dans ce même contexte, toutes les structures de la santé ont été réhabilitées. Le secteur a bénéficié de structures qui ont été réalisées  en,  centre d’hémodialyse d’Ain Tédelès et l’inauguration de la direction de l’EPSP de Sidi Lakhdar.  Il a indiqué qu’il y a une nouvelle loi qui a été votée concernant, la répartition de la carte administrative de la wilaya en 6 subdivisions ou des entités qui disposeront de polycliniques, de salles de soins et mêmes d’hôpitaux.  C’est une nouvelle sectorisation, une vision d’organisation sectorielle en entités de zone. C’est une pyramide de soins à remettre sur sa base a-t-il expliqué.  Il va y avoir,  un service de la chirurgie du cœur et des nerfs, chirurgie générale dotée d’un éco cœur et la réhabilitation de l’immeuble des urgences, 1ere tranche  L’exploitation des locaux vacants a permis de matérialiser, 2 polycliniques, salles de soins, 4 unités de diagnostiques et de suivis, service de la médecine du travail à Sidi Lakhdar, service de contrôle des maladies respiratoires et hôpital universitaires, 240 lits en cours de réalisation d’un taux de 92% lequel est doté en  équipements modernes tels que IRM et Scanner, 3 écographies, en plus  d’écographies portatives, Amplificateurs de brillance, etc.

Gana Yacine
Dimanche 3 Mars 2019 - 17:59
Lu 601 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 22-08-2019.pdf
2.44 Mo - 21/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+